Accueil Monde Union européenne

Brexit: Boris Johnson joue avec «l’avenir de l’Europe», accuse Donald Tusk

Le président du conseil européen a mis en garde le Premier ministre britannique via un message publié sur Twitter.

Temps de lecture: 1 min

Le président du conseil européen, le Polonais Donald Tusk, a accusé mardi le premier ministre britannique Boris Johnson de jouer avec « l’avenir de l’Europe » avec un « stupide jeu de reproches » sur les responsabilités d’un échec des négociations sur le Brexit.

« Boris Johnson, l’enjeu n’est pas de gagner un stupide jeu de reproches. L’avenir de l’Europe et du Royaume-Uni ainsi que la sécurité et les intérêts de nos peuples sont en jeu. Vous ne voulez pas d’accord, vous ne voulez pas de prolongation, vous ne voulez pas révoquer (le divorce), quo vadis (Où vas-tu) ? », a écrit Donald Tusk dans un message sur son compte Twitter.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, mardi 8 octobre 2019, 18:59

    BoJo est incapable de tenir les promesse idiotes et irresponsables faites aux anglais. Il ne sait plus quoi faire. Il va donc en rejeter sa propre faute sur l'Europe. Comme le sale gamin qui casse son jouet car il ne comprend pas comment il fonctionne ou le psychopathe qui tue sa femme car elle ne l'aime plus.

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 8 octobre 2019, 16:43

    L'UE n'est qu'une étape vers le globalisme et le mondialisme. Je ne veux pas devenir un être lobotomisé aux mains de la grande finance internationale. La souveraineté des Etats est le meilleur garant de la liberté individuelle et du respect de la dignité humaine. Beaucoup moins d'Europe et beaucoup plus d'Etats !

  • Posté par Joute Dodo, mardi 8 octobre 2019, 19:03

    C'est justement la grande finance internationale et les entreprises mondiales qui ont le plus à perdre de l'Europe. Seul l'UE est à même de lutter contre Facebook, Google, Youtube, Microsoft, les exportations asiatiques toxiques pour la santé, et autres. Lisez la presse!!!!!

  • Posté par Poels Jean-pierre, mardi 8 octobre 2019, 17:40

    …. et ensuite beaucoup plus de régionalisation, et ensuite tous les pouvoirs à MA commune, et ensuite ..... je m'enferme dans ma baraque derrière une grande clôture? Pensez-vous vraiment que la souveraineté des Etats va empêcher l'expansion des multinationales et du commerce sur internet? Moins d'Europe c'est plus de concurrence entre ses Etats. La nécessité d'être concurrentiel mène toujours à la déchéance de la dignité humaine de par la nécessité de réduction des coûts.

  • Posté par Pablos Gino, mardi 8 octobre 2019, 14:19

    Alors j'en suis un de "criminel" que nous a apporté cette europe à part d'énormes privillèges aux multi nationales.Ah oui po paul ce n'est pa sun communiste dogmatique qui te parle,comme tu l'es vis à vis de l'ultra liberalisme,mais un ex patron chauffagiste à qui on a foutu dans les pattes des sociétés "marron/bidon" avec de la main d'oeuvre roumaine ,polonaise et que sais je encore.Bref une véritable concurence déloyale,pourtant salutaire quand elle se déroulait entre nous belges et soumis à la même taxation et législation.alors cette europe pour moi et tant d'autres elle peut bien crever demain,à part les multi nationales et ceux qui travaillent à l'UE et touchent des plantureux salaires je crois que personne ou pas grand monde ne versera une larme,

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une