Une sculpture de cochon devant la Commission européenne pour interdire les cages (vidéo)

Une sculpture de cochon devant la Commission européenne pour interdire les cages (vidéo)

Une énorme sculpture d’un cochon regardant vers le Berlaymont, siège de la Commission européenne à Bruxelles, a été érigée mardi par des militants de l’action européenne « Exit les cages ! « . Ceux-ci sont à l’origine d’une pétition visant l’interdiction des cages dans les élevages européens. Lancée en Belgique par l’organisation de défense du bien-être animal Gaia, elle a récolté quelque 1,5 million de signatures l’année dernière, dont plus de 90.000 en Belgique.

En Europe, 300 millions d’animaux vivent en cages. Les 170 organisations qui soutiennent l’action « Exit les cages ! « réclament leur interdiction définitive.

La Commission européenne a la possibilité d’édicter de nouvelles directives en la matière, estiment les militants qui ont dès lors placé la sculpture devant ce lieu stratégique. Les partisans d’« Exit les cages ! « espèrent que la nouvelle Commission européenne se montrera à l’écoute et prendra cette initiative au sérieux.

« Nous avions besoin d’un million de signatures pour que notre pétition soit officiellement reconnue par la Commission. Selon la procédure obligatoire, elle doit à présent se pencher sur cette question. Nous espérons que ce sera un sérieux coup de pouce pour mettre fin à ces terribles conditions de vie en cage », a indiqué le président de Gaia Michel Vandenbosch.

La sculpture de ce cochon a été réalisée par l’artiste néerlandais Jantien Mook sous le nom « Ode au cochon ». Avant d’arriver à Bruxelles, elle avait déjà été exposée dans 12 villes aux Pays-Bas dans le cadre de cette campagne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite