Accueil

CDH: vendre une partie

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Le CDH estime qu’il faut vendre certaines filiales. Comme L’Avenir : « Ce n’est pas au public de détenir un média de presse quotidienne. En veillant bien sûr à garder un pluralisme de la presse. » Quant à Win, Elicio et VOO, comme « ils ne sont plus la propriété de Nethys », note le parti, il faut « d’abord obtenir l’annulation des ventes et remettre en concurrence réelle en gardant comme objectif de conserver l’ensemble des emplois à Liège et en Wallonie ». Pour les centristes, « la question de la privatisation est moins essentielle que le projet économique, industriel et la garantie de sauvegarde des emplois ». Mais ils acceptent la privatisation « de VOO, dans de bonnes conditions (notamment après un accord avec Brutele) et avec une garantie du maintien de l’emploi à Liège ». Et pour ce qui est de Win, comme « l’IT n’est pas dans les missions des services publics », le CDH défend « une vente avec un projet industriel ancré en Wallonie ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs