Paul Magnette promet qu’il ne mangera plus de Bicky Burger

Paul Magnette promet qu’il ne mangera plus de Bicky Burger
Dominique Duchesnes

Bicky Burger est dans l’œil du cyclone. L’entreprise est fortement critiquée pour avoir mis en scène un homme frappant une femme car elle lui a apporté « un faux Bicky ».

Plusieurs personnalités belges ont tenu à réagir, dont Paul Magnette. Le socialiste a publié le message suivant sur son compte Twitter : « Et bien moi je ne mangerai plus jamais de Bicky Burger (et ça ne me manquera pas). »

La vice-présidente du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard (Ecolo) s’est quant à elle insurgée sur le même réseau social. « En Belgique en 2017, 38 femmes ont été tuées parce qu’elles étaient des femmes. En 2016, on a enregistré 18 000 plaintes pour violences conjugales en Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est un sujet grave qu’il est totalement irresponsable de banaliser @bickyburger. »

Même son de cloche du côté de la cheffe de file cdH à Bruxelles, Céline Fremault : « Cela fait 6h que #BickyBurger a publié cette « pub », elle est encore en ligne. Comment peut-on banaliser les violences faites aux femmes ? Pour citer votre publication : « Sérieux » ? Au nom de toutes les femmes décédées en Belgique et ailleurs, le retrait immédiat et des excuses s’imposent. »

La réclame décriée n’était plus visible sur la page Facebook de la marque Bicky Burger mercredi dans la matinée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous