Accueil Opinions

Débat: faut-il désobéir pour faire avancer une cause?

Au cours des derniers jours, le mouvement Extinction Rebellion a mené des blocages dans différents pays. Des actions qui marquent un glissement dans le registre protestataire

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Au printemps dernier, la mobilisation face à l’urgence climatique passait par des manifestations. Comme en témoignent les blocages opérés par les militants du mouvement Extinction Rebellion depuis quelques jours dans différentes villes dans le monde, elle prend désormais la forme d’actions coups de poing. Entre les deux semble-t-il une mue vers un registre de mobilisation toujours non violent mais un peu plus « dur » tout de même puisque les blocages et les actions non déclarées froissent quelques interdictions légales et pourraient d’ailleurs ponctuellement entraîner des poursuites judiciaires. D’où cette question : faut-il désobéir pour faire avancer la cause climatique ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Wachtelaer Claude, dimanche 13 octobre 2019, 20:27

    'Notre objectif reste de perturber le trafic ou le système économique' ! Quand la FGTB dit ça, tout le monde hurle haro sur les vilains syndicalistes. Quand quelques dizaines d'ahuris le disent, les médias sont béats, comprenne qui pourra. La différence c'est que les syndicats, régulièrement, s'asseyent autour de la table et négocient. Lénine disait que le gauchisme est la maladie infantile du communisme, il n'avait pas tort, même si aujourd'hui le gauchisme est plutôt un signe de sénilité. Et ceux qui applaudissent bêtement feraient mieux de se souvenir des leçons de l'histoire. Ce type de mouvement est animé d'un désir immodéré de pureté et, comme on le sait, il n'y a jamais loin de 'pureté' à 'épuration'.

  • Posté par De Ronde Michel, jeudi 10 octobre 2019, 18:38

    Mr LAMBERT André. Arrêtez de vous approprier la science, vous la déshonorez. Vous n'êtes pas un scientifique et vous ne le serez jamais. Le doute scientifique ne saurait vous effleurer, vous êtes pétri de certitudes et n'êtes qu'un suiveur. Rien ne sera "scientifiquement prouvé", tant qu'il y aura des centaines de scientifiques et non des moindres qui mettront en doute le réchauffement anthropique de la terre et tant qu'il y aura des centaines de scientifiques qui n'oseront s'affirmer par crainte pour leurs carrières ou leurs subsides.

  • Posté par LAMBERT André, jeudi 10 octobre 2019, 21:40

    Mr De Ronde Michel : Et vous, qui êtes vous pour vouloir me donner des leçons de science. C'est vous qui déshonorez la science avec votre scepticisme sans limite et absolument pas étayé. On ne connaît trop bien ceux pour qui vous roulez, des individus complètement sans foi ni loi, sans la moindre éducation, narcissiques, égocentriques, égoïstes, etc...etc... et bien sûr sceptiques comme vous, du genre de votre idole Trump l'incompétent.

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 10 octobre 2019, 18:23

    Réponse à la question posée par le titre: clairement non dans un état de droit. Le permettre est la porte ouverte à l'intolérance violente.

  • Posté par COURARD DIDIER, dimanche 28 juin 2020, 0:33

    "L'état de droit", l'argument de ceux qui ne veulent rien changer... Nous ne sommes plus depuis longtemps dans un état de droit mais dans une particratie qui se camoufle derrière une mascarade de démocratie. Depuis plus vingt ans, les scandales politiques se succèdent à un rythme effréné suivis par des commissions d'enquête parlementaires interminables qui ne servent qu'à dédouaner le système plus-tôt qu'à le réformer vraiment. Quel est encore la légitimité de cet "état de droit" gangrèné jusqu'à la moelle de tous ses organes. Tous ces mouvements de "rébellion" citoyens ne sont peut-être pas "légaux" mais ils sont légitime et s'ils atteignent une masse critique seront le seul moyen de réellement changer les choses.

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs