Affaire Nethys: Telenet n’a pas eu accès à la data room VOO

Un piège dans lequel Telenet n’a pas voulu tomber.
Un piège dans lequel Telenet n’a pas voulu tomber. - PhotoNews

Il y a quelques jours, John Porter, le CEO de Telenet, qualifiait le processus de vente de VOO par Nethys d’opaque et de « non familier », sans vouloir en dire plus. Aujourd’hui, il nous revient que Telenet n’a même pas eu accès à la data room où se trouvaient rassemblés tous les documents comptables, juridiques… utiles pour se faire une idée de la valeur de VOO.

Coralie Miserque, porte-parole confirme : « On a déposé une offre. Suite à celle-ci, Nethys a voulu nous faire signer des clauses de confidentialité pour pouvoir accéder à la data room. Nous avons refusé de le faire car ces clauses étaient beaucoup trop strictes et nous obligeaient à renoncer à une série de droits. Ce n’étaient pas des clauses standards. Nous les trouvions abusives. Du coup, nous n’avons pas pu aller plus loin dans le processus. »

De quelles clauses s’agissait-il ? La porte-parole de Telenet se refuse à en dire plus. Il nous revient cependant que la principale clause qui a motivé le blocage de Telenet l’obligeait à renoncer à tous recours en justice contre un processus de vente où il n’y aurait pas eu suffisamment de mise en concurrence… Cela ressemblait trop à un piège dans lequel Telenet n’a pas voulu tomber.

Sur le même sujet
PolitiqueJohn Porter
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous