Accueil Monde Proche-Orient

Les Kurdes de Syrie? Des combattants pugnaces, intrépides et efficaces

La Turquie veut mettre un terme à l’expérience autonomiste des Kurdes syriens menée par le mouvement « PYD ». Ce sont à la fois les frères d’armes du PKK de Turquie et… les alliés des USA contre Daesh.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Officiellement, l’opération militaire engagée par la Turquie en Syrie du Nord ce 9 octobre se justifie par le souci de sécuriser une région frontalière infestée de « terroristes ». Un vocable explicite qui vise un mouvement armé, les « YPG » (les Unités de protection du peuple), à savoir le bras armé du principal mouvement kurde en Syrie, le « PYD » (Parti de l’union démocratique). Ces militants kurdes obsèdent les dirigeants d’Ankara, quels qu’ils soient. Car le PYD n’est autre que la branche syrienne du fameux PKK (parti des travailleurs du Kurdistan), en guerre avec l’Etat central turc depuis les années 1980. Le conflit qui oppose l’Etat turc au PKK relève de l’expression « sale guerre » dans laquelle les deux camps utilisent des méthodes féroces qui font peu de cas des droits de l’homme, pour rester dans l’euphémisme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs