L’Afsca rappelle des saucisses en raison de présence possible de listeria

Ce produit a été distribué en Belgique dans une centaine d’épiceries et de magasins d’alimentation.
Ce produit a été distribué en Belgique dans une centaine d’épiceries et de magasins d’alimentation. - D.R.

La société Beyco a décidé de retirer de la vente les saucisses de poulet en conserve « Tavuk Sosis » de la marque Fulya et de les rappeler auprès des consommateurs en raison d’une présence possible de listeria, a-t-elle indiqué mercredi dans un communiqué. Il n’y a toutefois aucun lien avec la société néerlandaise Offerman, récemment mise en cause pour une vague de contaminations à la listeria.

Infections mortelles à la listeria : Aldi rappelle du rôti de bœuf en Belgique

La société Beyco demande de ne pas consommer les saucisses de poulet et de les ramener au point de vente dans lequel elles ont été achetées. Ce produit, qui porte la marque d’identification DE EV 203 EG, a été distribué en Belgique dans une centaine d’épiceries et de magasins d’alimentation.

Les saucisses rapportées seront remboursées. Les consommateurs peuvent joindre la société Beyco au 011/63.53.44 ou par mail à l’adresse : info@beyco.be.

Sur le même sujet
Belgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Ahmed Laaouej est le nouveau patron du PS bruxellois, il a battu de justesse Rachid Madrane. © Hatim Kaghat, Belga.

    Ahmed Laaouej, patron d’un PS bruxellois déchiré

  2. Yassine Cheikhi et Mohamed Botachbaqut, les deux djihadistes belges qui se sont évadés d’une prison kurde.

    Rapatriement de djihadistes belges: «Aucune décision allant dans ce sens» n’est parvenue aux autorités

  3. Sanders a fait son come-back sur ses terres new-yorkaises, devant une foule compacte de 20.000
personnes.

    Sanders a réussi son retour dans la course: «Bernie is back!»

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite