Accueil Économie Entreprises

Nethys: Moreau a déjà signé son départ avec indemnités

Le CA de Nethys a révoqué le management, lundi. Dont le patron, Stéphane Moreau.

Info « Le Soir » - Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Virer le management de Nethys ne sera pas la première mission du nouveau conseil d’administration de Nethys, qui devrait être mis sur les rails ce vendredi 11 octobre : les administrateurs démissionnaires de l’entreprise ont déjà préparé le boulot lundi, lors d’un conseil qui s’est tenu en fin de journée.

Une évaluation à 500.000 pour chacun

Selon nos informations, prises à plusieurs sources dans l’entourage de Nethys, d’Enodia et des milieux politiques, les conventions des cinq membres du comité de direction de l’entreprise (Stéphane Moreau, Pol Heyse, Jos Donvil, Bénédicte Bayer et Frederic Vandeschoor) ont été révoquées par le conseil d’administration de Nethys. Une rupture qui doit se faire avec versement d’indemnités. Celles-ci s’élèveraient à deux ans d’émoluments. Connaissant les plafonds fixés par le décret wallon, on peut évaluer à 500.000 euros le montant que chacun devrait recevoir.

Contactés à plusieurs reprises, ce mercredi, le président du conseil d’administration de Nethys, Pierre Meyers, ainsi que les membres du comité de direction n’ont pas souhaité réagir à notre information. Une source dans l’entourage de Nethys a cependant confirmé que le scénario de la révocation avec l’approbation du futur conseil d’administration était le plus probable.

L’idée que des indemnités puissent être versées à des membres du management, que certains rêvent déjà de voir dégommés pour faute grave, fait bouillir une bonne partie de la classe politique. Mercredi en fin d’après-midi, le ministre des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS), a réclamé en urgence à Nethys le détail de tous les actes posés depuis lundi par les conseil d’administration ainsi que celui de sa maison-mère, l’intercommunale Enodia (ex-Publifin).

D’autant que le suspense entourant la tenue de l’assemblée générale de Nethys, prévue pour ce vendredi, n’a pas totalement disparu. Pour qu’elle puisse être convoquée en urgence, cette assemblée doit être convoquée par tous les actionnaires à l’unanimité. Or, dans l’organigramme de la galaxie Publifin, Nethys est détenu à plus de 99 % par Finanpart, une coquille vide qui la sépare d’Enodia mais également par WBCC, une autre société du groupe qui gère le call-center et dont le président n’est autre que Stéphane Moreau.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

33 Commentaires

  • Posté par Sempo Andre, jeudi 10 octobre 2019, 12:46

    Aux J.O. de la magouille, Moreau et cie, c'est la médaille d'or assurée!

  • Posté par MARTIN Roland, jeudi 10 octobre 2019, 9:53

    OK, quelques "lieutenants" viennent de recevoir une enveloppe pour quitter la "famiglia" mais il ne faut pas crier victoire si vite: la mafia est active dans de nombreux domaines et perdurera encore longtemps, quel que soit le "parrain" à la tête de la pieuvre munie de ses env. 250 tentacules (chiffre cité en son temps par Furlan) .

  • Posté par Bernath Bertrand, jeudi 10 octobre 2019, 9:49

    Il serait peut-être plus judicieux de comprendre comment un système dit démocratique en est arrivé à faire confiance à des parvenus, des tricheurs et des menteurs ! L’ingéniosité de la finance et la naïveté de certains politiques (ou de leurs ouailles) ont conduit à de tels dérapages. A force de dénigrer, les politiques, il ne restera que les malins sans scrupules qui courent après leur réélection et leurs parachutes pour leur pension. Le Service Publique doit rester publique ! Au diable, les para-communales, les sous-traitants....et « les partenariats publics-privés ». Il est temps de redonner à l’Education son sens premier : faire des citoyens créatifs, responsables, actifs et solidaires! Crier au complot ne suffit pas ! A l’Esprit et au Cœur, Citoyens !

  • Posté par pirnay claude, jeudi 10 octobre 2019, 9:42

    le parti " sociale liste" fait dans le social mais uniquement pour ses dirigeants et"amis sincères" qui se rincent se servent s engraissent puisent vident sucent palpent ...... et vivent et non survivent comme leurs adhérents et sympathisants (pensionnés chomeurs malades immigrés petits bouloteurs et toute sorte d autres allocataires sociaux)

  • Posté par Collignon Jean-michel, jeudi 10 octobre 2019, 9:42

    Stephane Moreau engagé dorénavant comme consultant par Fornieri. Il ne se retrouve pas au chômage, loin de là!

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière