Elio Di Rupo apporte son soutien à Jacques Crahay, lourdement critiqué au sein du patronat wallon

Elio Di Rupo apporte son soutien à Jacques Crahay, lourdement critiqué au sein du patronat wallon

Le ministre-président wallon Elio Di Rupo a conclu son allocution devant l’assemblée générale de l’Union wallonne des Entreprises (UWE), mercredi soir à Louvain-la-Neuve, par un hommage appuyé à Jacques Crahay, président de la fédération patronale qui a suscité des levées de boucliers en interne depuis son récent plaidoyer en faveur d’une économie « plus équilibrée et moins tyrannique ».

Si la tonalité générale de l’intervention du nouveau chef de l’exécutif wallon à l’Aula Magna laissait déjà largement penser qu’il ne désapprouvait pas la sortie du patron de l’UWE, Elio Di Rupo s’est encore montré plus clair lors de sa conclusion, n’hésitant pas à faire siens les propos de Jacques Crahay.

« Seule une activité économique ’sociétalement’ et ’environnementalement’ soutenable aboutira à assurer, pour nos générations futures, la prospérité de la Wallonie et à maintenir, voire améliorer, son excellent cadre de vie. Nous en avons la responsabilité devant les jeunes générations qui sont là et qui nous observent », a cité Elio Di Rupo, suscitant un mélange d’approbations et de murmures dans l’assemblée.

« Ces paroles sont sages. Ces paroles sont justes. Ces paroles sont visionnaires », a ponctué le ministre-président.

Un hommage appuyé qui a visiblement touché Jacques Crahay. Invité dans la foulée à conclure la séance, le président en a même eu quelques difficultés à trouver ses mots.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous