Accueil Belgique Politique

Nethys: Stéphane Moreau lié financièrement à Providence dans le rachat de VOO

L’information est révélée par l’Echo.

Temps de lecture: 2 min

Le rachat de Voo par le fonds américain Providence octroyait à Stéphane Moreau et Pol Heyse un droit préférentiel pour entrer au capital du câblo-opérateur, révèle jeudi L’Echo. Moyennant la mise sur la table de deux millions d’euros, les deux membres du comité de direction de Nethys comptaient profiter d’un droit préférentiel d’entrée au capital de la nouvelle structure (dite « NewCo 3 ») à naître pour accueillir l’activité télécoms du groupe liégeois.

Il était prévu que les deux hommes acquièrent 0,65 % du capital. Providence devait s’en réserver, lui, 50,67 %, quand Nethys en aurait alors conservé 48,68 % – ainsi qu’un droit de veto sur certaines décisions stratégiques.

Cette pratique permet à un véhicule financier (Providence en l’occurrence) de s’appuyer sur l’expertise du management déjà à l’œuvre, écrit L’Echo. Mais dans le cas de VOO et Nethys, elle pose question, selon le quotidien. En effet, la « task force » chargée d’étudier la vente du pôle télécoms du groupe liégeois n’était composée que de quatre personnes, parmi lesquelles Stéphane Moreau et Pol Heyse, qui, après avoir géré la vente, se seraient donc retrouvés liés à l’acquéreur.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Moreau Michel, jeudi 10 octobre 2019, 14:45

    Des "fautes graves" dans ce vaudeville, il y en a à la pelle, et à tous les étages (d'ailleurs, quiconque a travaillé près de la direction d'une société sérieuse se demande comment ces canards peuvent encore voler...) !!! Evidemment, ils ont pris soins de s'entourer d'incompétents arrogants mais tout dévoués et bien rémunérés - rien à craindre de ce côté. Et nos gouvernants ayant arraché systématiquement toutes les dents du pouvoir judiciaire, ce dernier n'a même plus les moyens d'intervenir ! Le piège est bétonné de longue date : celui qui en viendra à bout méritera un gros chocolat... Mais c'est le niveau global qu'il faut d'urgence relever, sans oublier de redonner à la Justice les moyens indispensables (et de les lui assurer SANS interférence des deux autres pouvoirs !)

  • Posté par Lambotte Serge, jeudi 10 octobre 2019, 13:39

    Voilà la faute grave............à son profit.

  • Posté par Tamo Guillaume, jeudi 10 octobre 2019, 13:33

    En plus, il n'a même pas besoin d'un banquier pour faire des appels de fonds pour son petit business (et accessoirement ses revenus mirobolants) . Il lui suffit d'augmenter le prix payé par les citoyens liégeois pour le transport du gaz et de l'électricité et ensuite de transférer les fonds dans une de ces petites sociétés et l'affaire est jouée.

  • Posté par Bailleux Pierre, jeudi 10 octobre 2019, 12:02

    Cela ne ressemble pas à du délit d'initié, à du détournement de biens publics à son propre profit???? Comment appelle-ton ce genre de magouille en droit pénal? Et puis, ici, même s'il n'y a plus de justice, s'il y a deux poids deux mesures avec une justice pour riches qui peuvent se racheter une virginité judiciaire et une pour tous les autres pauvres ploucs qu'on envoie croupir en prison, Moreau, tout génie qu'il soit, doit être fameusement nul en Géo - et en morale - s'il confond Belgique et Russie!!! Notore justice et notre monde politique sont en triste état, mais on n'en est pas encore au stade ruse - même si on n'en est pas loin!!!

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 10 octobre 2019, 10:29

    Au fait ce génie sans bouillir,sauf le sang du contribuable,n'a rien inventé et n'a rien de génial non plus,c'est un copié collé du système des oligarques russes.Il faut simplement une sacré dose de cynisme,laisser les scrupules au vestiaire et savoir s'entourer d'une armada de bureaux d'avocats d'affaire qui vous donnent la marche à suivre et ça il sait le faire.

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une