Accueil Monde Proche-Orient

Offensive turque en Syrie: Erdogan menace l’Europe «d’envoyer des millions de migrants»

Les forces armées turques ont lancé mercredi leur offensive militaire dans le nord de la Syrie, opération qu’ils menaçaient depuis plusieurs jours de mettre en œuvre.

Temps de lecture: 2 min

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé jeudi d’ouvrir les portes de l’Europe à des millions de réfugiés en réponse aux critiques européennes contre l’offensive turque en cours dans le nord-est de la Syrie.

Syrie : les forces kurdes disent avoir repoussé un nouvel assaut terrestre turc

« Ô Union européenne, reprenez-vous. Je le dis encore une fois, si vous essayez de présenter notre opération comme une invasion, nous ouvrirons les portes et vous enverrons 3,6 millions de migrants », a déclaré M. Erdogan lors d’un discours à Ankara.

La Turquie accueille 3.6 millions de réfugiés syriens sur son sol. Le flux de migrants depuis la Turquie vers l’Europe a considérablement tari à la faveur d’un accord conclu en 2016 entre Ankara et l’UE.

« Vous n’avez jamais été sincères »

Les pays européens ont vivement critiqué l’opération lancée mercredi par la Turquie dans le nord-est de la Syrie contre une milice kurde, les YPG, considérée comme terroriste par Ankara mais soutenue par les Occidentaux car elle constitue le fer de lance de la lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

« Vous n’avez jamais été sincères. A présent ils disent qu’ils vont bloquer trois milliards d’euros (promis à la Turquie dans le cadre de l’accord migratoire). Avez-vous jamais respecté une promesse qui nous a été faite ? Non », a encore martelé M. Erdogan. « Avec l’aide de Dieu, nous poursuivrons notre chemin, mais nous ouvrirons les portes » aux migrants.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

41 Commentaires

  • Posté par Lange Daniel, jeudi 10 octobre 2019, 16:58

    Il n'y a pas si longtemps, des éminents hommes politiques étaient partisans de l'adhésion de la Turquie à l'Union Européenne on peut citer Louis Michel par exemple. Cela étant dit la Turquie de ce fasciste islamiste qu'est en fait Erdogan n'est pas toute la Turquie et heureusement. La situation des Kurdes est aussi une urgence au sens propre du terme.

  • Posté par Andre Georges-marc, jeudi 10 octobre 2019, 15:25

    L'homme est extrêmement dangereux. C'est un extrémiste qui veut étendre son hégémonie au Moyen Orient et jusque dans les pays d'Afrique musulmans. Il a phagocyté les mouvements turcs en Europe et il possède une armée puissante. Cependant, s'il se montre si dur, c'est parce qu'il n'est pas certain d'être soutenu à l'intérieur de la Turquie. Il vient de perdre le contrôle sur les villes d’Istanbul, d'Ankara, la Capitale, et bien d'autres au bord de la Méditerranée. De plus, il a procédé à des purges énormes au sein de l'administration et de l'armée. En ce mettant à dos la communauté internationale, il donne une opportunité à son opposition intérieure de le renverser. Qui critiquera ceux qui nous débarrasserons de cet homme qui fait chanter l'Europe, nargue les Etats Unis et massacre les kurdes qui sont nos alliés dans notre guerre contre l'islamisme intégriste?

  • Posté par Gillard Patrick, jeudi 10 octobre 2019, 14:51

    ..ET si nous remballions tous les turcs, ce serait une opération win-win....

  • Posté par Bibliothèque , jeudi 10 octobre 2019, 14:14

    Pour les syriens du Kurdistan, ceci est plus urgent que l'urgence climatique. Ils n'ont pas le luxe de pouvoir regarder vers 2030 ou 2050. A quand une marche mondiale pour la Syrie ???

  • Posté par Vynckier Albert, jeudi 10 octobre 2019, 14:11

    quand la frustration de quelques types (impeachment,europe) mène à l'élimination de milliers d'autres...

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une