Commission européenne: la candidature de Sylvie Goulard largement rejetée par les eurodéputés

Commission européenne: la candidature de Sylvie Goulard largement rejetée par les eurodéputés
AFP

Le Parlement européen, appelé à valider les candidats-commissaires européens, a définitivement rejeté jeudi la candidature de la Française Sylvie Goulard. Elle devait détenir le portefeuille du Marché intérieur et de l’Industrie de la Défense dans la nouvelle Commission européenne.

Parmi les eurodéputés appelés à s’exprimer, 82 ont voté contre, 29 pour et un s’est abstenu, selon les mêmes sources. Deux enquêtes sont en cours, l’une par la justice française, l’autre par l’office anti-fraude de l’UE (Olaf), sur la participation de Mme Goulard à un système d’emplois fictifs pour son parti, le MoDem (centre).

Ce que l’on reproche à la candidate

D’avoir, en employant indûment pendant six mois un assistant parlementaire basé en France, participé peut-être à un système d’emplois fictifs au profit de son parti le Modem. Un système similaire à celui pour lequel le Rassemblement national de Marine Le Pen a été condamné. Pour cette raison, Sylvie Goulard avait jugé inéluctable de démissionner en 2017 de son poste de ministre des Armées où venait de la nommer Emmanuel Macron quelques semaines plus tôt. Par ailleurs, Madame Goulard a été rémunérée grassement, alors qu’elle était eurodéputée, par un institut d’études/lobby appartenant à un financier controversé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous