Accueil Opinions Chroniques

Tresses, etc.

Et si le désordre du monde, c’était la faute aux médias, avec leur propension à voir le côté négatif des choses ? Prenons le cas de Greta Thunberg...

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Que la vie était paisible lorsque la terre était plate et que le soleil et les autres planètes tournaient autour de la terre ! Il a fallu que Copernic puis Galilée jouent aux quilles pour que tout le système solaire se transforme en bowling géant et que les problèmes commencent à s’accumuler. Vous remarquerez que la naissance de l’imprimerie coïncide, à vingt ans près, avec celle de Copernic. Ce n’est pas un hasard. Le désordre du monde n’est-il pas, pour un certain nombre de gens, la conséquence du développement des médias ?

Galilée ne s’y est pas trompé. Il est passé à la postérité pour avoir lancé la première punchline qui a fait le tour du monde : « Et pourtant, elle tourne… »

La mondialisation d’une info – ou d’une opinion – bien avant la création d’internet et des réseaux sociaux…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Frere Marc, samedi 12 octobre 2019, 17:36

    Top! J'adore

  • Posté par Ballez Guy, samedi 12 octobre 2019, 10:53

    107000km/h et 700000 km/h par rapport à quoi?

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 11 octobre 2019, 18:29

    Des personnes ont fait beaucoup plus qu'elle pour la planète mais ,surtout, dans la discrétion plutôt que dans le bruit !

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 15 octobre 2019, 7:22

    Si vous les connaissez, c'est qu'elles n'ont pas été discrètes! Et visiblement, au XXIème siècle, il est encore nécessaire de faire quelque chose pour la planète !

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs