Accueil Monde Union européenne

Macron sur le rejet de la candidature de Sylvie Goulard: «Il faut qu’on m’explique»

L’entourage d’Emmanuel Macron avait jugé auparavant que Mme Goulard avait fait les frais à Bruxelles « d’un jeu politique qui touche la Commission européenne dans son ensemble ».

Temps de lecture: 2 min

Le président français Emmanuel Macron a déclaré jeudi « ne pas comprendre » les raisons du rejet de la candidature de Sylvie Goulard à la Commission européenne, évoquant d’un ton acide « ce qui s’est joué de ressentiment, peut-être de petitesse » dans le vote des eurodéputés.

La candidature de Sylvie Goulard largement rejetée: l’Elysée dénonce «un jeu politique»

« Je me suis battu pour un portefeuille, j’ai soumis trois noms », a commenté le chef de l’Etat lors d’une conférence de presse à Lyon : « On m’a dit ‘votre nom est formidable, on le prend’ et puis on me dit finalement ‘on n’en veut plus’. Il faut qu’on m’explique ».

« Petitesse »

Selon Emmanuel Macron, la présidente élue de la Commission, Ursula Von der Leyen, l’aurait assuré avoir obtenu l’accord des groupes PPE (centre-droit), PSE (social-démocrate) et Renaissance (centriste et libéral) à la candidature de Mme Goulard. « Je ne comprends pas comment, quand la présidente de la commission nommée a une discussion avec les trois présidents de groupe et (qu’ils) se mettent d’accord sur quelque chose, ça peut bouger comme ça. Donc j’ai besoin de comprendre », a-t-il poursuivi.

« Je suis très détendu, ce qui m’importe c’est le portefeuille. J’ai besoin de comprendre ce qui s’est joué de ressentiment, peut-être de petitesse », a insisté le président français.

L’entourage d’Emmanuel Macron avait jugé auparavant que Mme Goulard, sèchement retoquée jeudi par 82 voix contre 29, avait fait les frais à Bruxelles « d’un jeu politique qui touche la Commission européenne dans son ensemble ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 10 octobre 2019, 23:06

    Macron devrait lire "le prince" de Machiavel et l'art de gouverner ,d'intriguer,il est seulement théâtral et surtout imbu de lui même.

  • Posté par Montulet Marc, jeudi 10 octobre 2019, 18:34

    M. Macron devrait lire le très bel édito de Jurek Kuczkiewicz dans Le Soir de ce matin et, comme dit l'expression populaire, se moucher du pied.

  • Posté par Sergeant Philippe, jeudi 10 octobre 2019, 17:33

    Il a peut-être raison, E. Macron. Mais sa façon de réagir est inacceptable. S'afficher comme cela comme un Calimero est d'une petitesse lamentable. Cela ne va certainement pas redorer le blason de la France, de plus en plus victime de son président girouette. Et, par ricochet, la Commission européenne, dont il s'était (auto)proclamé le plus ardent défenseur... On finirait par donner raison aux gilets jaunes - vous savez : ceux qui rejettent tout sans très bien savoir pourquoi.

  • Posté par Carré Albin, jeudi 10 octobre 2019, 17:26

    C'est un crime de lèse-majesté à l'encontre de Macron Ier.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs