Ecolo bloque la nomination des nouveaux administrateurs de Nethys: parfum de crise avec le PS et le MR

Ecolo refuse de voter la nomination du trio Hansen-Thiry-Levaux chez Nethys.
Ecolo refuse de voter la nomination du trio Hansen-Thiry-Levaux chez Nethys. - Thienpont/ Belga.

Les administrateurs de l’intercommunale liégeoise Enodia (Publifin) passent plus de temps rue Louvrex que chez eux, ces derniers jours. Réunis au sein de Finanpart (la filiale d’Enodia), ils doivent valider ce jeudi soir la désignation des trois nouveaux administrateurs de Nethys. A savoir Jean-Pierre Hansen, Laurent Levaux et Bernard Thiry, comme révélé hier par Le Soir. Formellement, Finanpart doit donner mandat à celle qui en est toujours présidente, Muriel Targnion, pour désigner ces trois hommes demain, lors de l’assemblée générale de Nethys.

► La présidente d’Enodia, Muriel Targnion, a remis sa démission

Mais il y a blocage ! Ecolo refuse en effet de voter en faveur de cette nomination. La séance est donc interrompue depuis une heure (et les administrateurs attendent le match des Diables rouges). « On regrette le manque de parité et le fait que Laurent Levaux n’ait pas encore signifié son retrait de l’offre IPM », déclare Julien Vandeburie, administrateur Ecolo. M. Levaux fait en effet partie d’un consortium ayant remis une offre pour le rachat de L’Avenir, filiale de Nethys, il y a quelques semaines. Et Ecolo souhaite que M. Levaux garantisse son retrait de ce consortium avant d’entrer dans le conseil de Nethys, afin d’éviter tout risque de conflit d’intérêts. Il nous revient que Laurent Levaux est prêt à se retirer dudit consortium, mais ne l’a pas encore annoncé officiellement.

« Ils fuient leurs responsabilités »

Vu l’abstention d’Ecolo, PS et MR refusent d’endosser, à deux, la responsabilité de nommer le futur trio de sages. « Un accord sur ces trois noms est intervenu au sein du gouvernement wallon, où siège Ecolo. Si tout le monde s’abstient, il n’y aura pas de nouveau CA de Nethys demain. Donc pas de remplacement du management. Pourquoi PS et MR seraient-ils toujours les deux seuls à prendre des risques, puis à prendre les coups, alors qu’Ecolo reste au balcon ? Ca ne va pas ! Nous ne serons pas les seuls à assumer », lance un Fabian Culot, administrateur MR, très remonté.

La présidente Muriel Targnion (qui cédera son titre lors d’un prochain conseil) embraye. « C’est la tactique habituelle des Ecolo : ils fuient leurs responsabilités. Et se désolidarisent du gouvernement wallon ». Il y a comme un petit parfum de crise. Et, une fois de plus, les téléphones sont en train de chauffer. Avec des allers-retours entre Liège et Namur.

Sur le même sujet
Partis politiquesPS
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous