Greta Thunberg reçoit le titre de Docteur Honoris Causa à Mons (vidéo)

Certes, elle n’était pas physiquement là mais Greta Thunberg a largement dominé la cérémonie de remise des titres de Docteur Honoris Causa de l’UMons ce jeudi soir. C’est que l’université n’a pas échappé au déferlement médiatique qui entoure la jeune militante suédoise pour le climat. En annonçant l’octroi de ce titre honorifique à trois figures de la défense environnementale – Nicolas Hulot, Nicholas Stern et Greta Thunberg – les dirigeants de l’université montoise ont reçu un flot de critiques et d’incompréhension de la part du milieu académique principalement, obligeant le recteur Philippe Dubois à se justifier dans la presse.

Ce jeudi encore, l’homme a assumé et persisté dans le choix d’accorder un titre « purement honorifique » mais ô combien symbolique à Greta Thunberg. « L’UMons n’est pas une tour d’ivoire », a-t-il dit. « Elle doit être à l’écoute des besoins de la société et former les citoyens de demain. Greta Thunberg œuvre à la prise de conscience de l’imminence du danger climatique pour la société. Nous avons vu l’espoir qu’elle inspire. En la choisissant, nous lui reconnaissons ce rôle d’ambassadrice de la conscience climatique. Non, l’UMons ne s’égare pas en faisant ce choix contrairement à ce qu’ont pu prétendre certains », a lancé le recteur sous les applaudissements du public.

Philippe Dubois a pu également compter sur deux soutiens de poids : l’économiste britannique spécialiste de la question climatique, Nicholas Stern, et l’écologiste et ex-ministre français, Nicolas Hulot. Tous deux se sont dit honorés d’être ainsi reconnus aux côtés de Greta Thunberg. Le Britannique qui a pu assister au discours de la jeune femme à la tribune de l’ONU a ainsi retenu « son incroyable pouvoir de persuasion ».

Très ému après avoir reçu son titre de Docteur Honoris Causa, Nicolas Hulot a lui aussi pris la parole pour défendre l’activiste du climat. « Quand je lis et vois certains commentaires à son sujet, je me demande qui est vraiment autiste. Parlez moins, agissez plus… voilà ce que nous dit Greta. Parce que dans cette lutte contre le réchauffement climatique, il n’y aura pas de perdants ni gagnants, c’est la petite famille humaine qui joue sa survie. »

Greta Thunberg a également fait une apparition de quelques secondes au travers une vidéo préenregistrée dans laquelle on peut la voir avec la médaille qu’elle a reçue avant son périple outre-Atlantique. Ce vendredi, c’est peut-être un autre prix encore plus prestigieux qui l’attend : le Nobel de la paix. Si les experts estiment que la jeunesse de la Suédoise ne jouera pas en sa faveur, les bookmakers, eux, sont persuadés qu’elle ravivera le plus prestigieux des titres honorifiques. D’inapproprié, le choix de l’UMons passerait alors pour visionnaire…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous