Faillite de Thomas Cook: les agences reprises rouvriront le 21 octobre sous le nom Neckerman

Faillite de Thomas Cook: les agences reprises rouvriront le 21 octobre sous le nom Neckerman
Reuters

Les 62 agences Thomas Cook/Neckermann reprises par le voyagiste Wamos rouvriront leurs portes le 21 octobre. Les travailleurs vendront des séjours, nuitées d’hôtels, billets d’avion et tours d’acteurs touristiques comme Corendon, Pegase, Club Med et MisterFly, a-t-on appris vendredi lors d’une conférence de presse dans une agence Neckermann de Tielt-Winge.

La marque des agences sera Neckermann mais il n’y aura plus de produits proposés sous cette appellation. Le site internet sera opérationnel dès le 21 octobre.

Une nouvelle société sera prochainement portée sur les fonts baptismaux : Wamos Benelux. Quatre membres de la direction de Thomas Cook Belgique resteront à bord. « Nous sommes très enthousiastes », a déclaré Marc De Waele, qui devient directeur RH et des opérations. « Nous sommes fiers de poursuivre avec un partenaire comme Wamos et avec une partie du personnel ».

150 emplois sauvés

La reprise permettra de garder environ 150 emplois dans les agences. Au siège social, un certain nombre d’activités seraient reprises mais ne concerneront qu’un groupe restreint de 25 travailleurs. Dans le département des « incentives », qui organise des voyages pour des entreprises et organisations, le département e-commerce, celui des médias et celui des croisières, dix emplois seront sauvés.

« Nous n’avions pas de projets concrets pour venir en Belgique mais nous examinons chaque opportunité pour croître », a indiqué Rafael Garcia Garrido de Wamos.

Les agences fermées par le repreneur espagnol Wamos ferme principalement en Flandre. Le repreneur a annoncé la reprise de 62 agences sur 91. 28 agences fermées sur 29 se trouvent en Flandre. Celle fermée en Wallonie se trouve à Eupen.

Sur le même sujet
Thomas Cook
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous