Accueil Belgique Politique

Les partis changent de président, le fédéral en pâtit

Dans une large majorité de partis, la direction est sur le point de changer. Cela impacte forcément les négociations fédérales. Mais pas comme on le pense.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Il y a eu le CDH (en janvier) puis Ecolo (septembre) et il y aura la N-VA (en novembre 2020). Ces trois-là exceptés, tous les partis susceptibles de participer à une future coalition fédérale sont engagés dans une élection présidentielle interne. Les plus proches concernent le PS (18 et 19 octobre) et Groen (19 octobre). Suivront le SP.A (9 novembre), le MR (premier tour le 12 novembre), Défi (1er décembre), le CD&V (6 décembre) et l’Open VLD (mars 2020).

Pendant ce temps, le duo de préformateurs s’échine à trouver des convergences entre des familles politiques qui, pour la plupart, ont reculé lors du dernier scrutin. Et, pour certaines, où la compétition interne promet d’être disputée. Au point d’influencer la donne fédérale, déjà compliquée à souhait ?

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs