Nafi Thiam ne figure pas parmi les dix nommées au titre d’athlète européenne de l’année

Nafi Thiam ne figure pas parmi les dix nommées au titre d’athlète européenne de l’année
Photo News

Malgré sa médaille d’argent à l’heptathlon aux championnats du monde d’athlétisme la semaine dernière à Doha, au Qatar, Nafissatou Thiam ne figure pas parmi les dix nommées au titre d’athlète féminine européenne de l’année, dévoilée vendredi par la fédération européenne d’athlétisme vendredi.

Par contre la championne du monde, la Britannique Katerina Johnson-Thompson fait bien partie de cette ’short-list’. Une autre Britannique Dina Asher-Smith qui a réussi le doublé 100-200m à Doha figure parmi les favorites de ce referendum.

Les Russes Anzhelika Sidorova, championne du monde et championne d’Europe en salle à la perche, et Mariya Lasitskene, championne d’Europe en salle et championne du monde à la hauteur, les Allemandes Malaika Mihambo, en or à la longueur, Gesa Felicitas Krause, en bronze aux Mondiaux sur 3.000m steeple, et Konstanze Klosterhalfen, 3e des Mondiaux sur 5.000m et vice-championne d’Europe sur 3.000m en salle, la Néerlandaise Sifan Hassan, double championne du monde 1.500m-10.000m à Doha, l’Italienne Eleonora Giorgi, en bronze aux Mondiaux sur 50km marche et championne d’Europe sur la distance, et la Polonaise Joanna Fiodorow, vice-championne du monde au marteau complètent le plateau proposé par ’European Athletics’.

Les votes se font en partie par les internautes qui peuvent s’exprimer en ligne jusqu’au 18 octobre à midi. Leur voix compte pour 25 %. Les médias, les membres de la fédération et un panel d’experts d’European Athletics sont les trois autres jurys, à hauteur de 25 % chacun.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 26 octobre lors du Gala Annual des ’Golden Tracks’ à Tallinn en Estonie.

Chez les messieurs, sont nommés le Russe Mikhail Akimenko, vice-champion du monde à la hauteur, le Polonais Pawel Fajdek, champion du monde du marteau, le Suédois Perseus Karlstrom, en bronze aux Mondiaux sur le 20km marche, le jeune Allemand Niklas Kaul, champion du monde du décathlon, l’Estonien Magnus Kirt, vice-champion du monde au javelot, le Polonais Marcin Lewandowski, en bronze à Doha sur 1.500m où il est champion d’Europe en salle, le Russe Sergey Shubenkov, vice-champion du monde sur 110m haies, le Suédois Daniel Stahl, champion du monde du disque, le Bosnien Amel Tuka, vice-champion du monde sur 800m et le Norvégien Karsten Warlholm champion du monde sur 400m haies et champion d’Europe en salle sur 400.

Les dix nominées à l’Espoir féminin de l’année sont Femke Bol (P-B/400m haies), Amy Hunt (G-B/200m), Tilde Johansson (Suè/longueur/100m), Yaroslava Mahuchikh (Ukr/hauteur), Polina Miller (Rus/400m), Anna Emilie Moller (Dan/3.000m steeple/5.000m), Jemma Reekie (G-B/800m/1.500m), Ewa Swoboda (Pol/60m/100m), Jorinde Van Klinken (P-B/poids/disque) et l’Espagnole Maria Vicente (Esp/heptathlon).

Jonathan Sacoor ne figure pas non plus dans la liste restreinte des Espoirs masculin qui se compose de Yasiel Brayan Sotero (Esp/disque), Maksim Nedasekau (Blr/hauteur), Cyprian Mrzyglod (Pol/javelot), Myhaylo Kokhan (Ukr/marteau), Niklas Kaul (All/decathlon), Jason Joseph (Sui/110m haies), Wilfried Happio (Fra/400m haies), Jimmy Gressier (Fra/5.000m/10.000m), Necati Er (Tur/triple saut) et Max Burgin (G-B/800m).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite