Accueil Monde France

France: Xavier Dupont de Ligonnès, suspecté d’avoir tué sa femme et ses enfants en 2011, arrêté en Écosse

Le père de famille était en cavale depuis le quintuple meurtre et était activement recherché.

Temps de lecture: 4 min

Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants en 2011 à Nantes et activement recherché depuis, a été arrêté vendredi à l’aéroport de Glasgow, a annoncé à l’AFP une source proche de l’enquête, confirmant une information du Parisien.

Un homme a été repéré par les policiers à l’aéroport parsien de Roissy-Charles-de-Gaulle avant l’embarquement mais les policiers n’ont pas eu le temps d’intervenir et ont prévenu Interpol, a indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête.

D’après une source proche de l’enquête, il a pu être arrêté à la suite d’une «dénonciation anonyme». La police française aurait reçu une information des forces de l’ordre britanniques via l’agence Europol selon laquelle il allait embarquer pour Glasgow depuis Roissy mais cette «information» est parvenue trop tard pour qu’il y ait une intervention sur le sol français, a-t-on expliqué de même source. Les enquêteurs français ont alors prévenu la police écossaise qu’il se trouvait dans l’avion et lui ont «transmis des moyens d’identification», a-t-on ajouté.

A son arrivée à Glasgow, il a été contrôlé, et selon la police écossaise, ses empreintes correspondent à celles de Xavier Dupont de Ligonnès, ont rapporté à l’AFP des sources françaises proches de l’enquête, confirmant une information du Parisien. Les enquêteurs français étaient en route vendredi soir pour Glasgow, a-t-on appris de l’une de ces sources proches de l’enquête.

110426OFR3130.jpg

Selon une autre source proche interrogée par l’AFP, il voyageait avec un passeport français volé en 2014, et il aurait passé très probablement une partie de sa cavale au Royaume-Uni. D’après France Info, l’identité qu’il utilisait était celle de G. Joao, domicilié à Limay dans les Yvelines. Une perquisition a été menée par les enquêteurs français à cette adresse dans la soirée de vendredi. Selon Le Parisien, l’homme garderait le silence depuis son arrestation.

Depuis huit ans, cet homme était activement recherché. A maintes reprises, des signalements sont parvenus aux enquêteurs dont les milliers de procès verbaux rédigés n’ont pas permis de dire s’il était mort ou vivant, s’il avait pu organiser sa fuite ou s’il s’était suicidé.

► Les grandes dates de l’affaire

Une sordide affaire

Le corps de son épouse et de ses quatre enfants âgés de 13 à 20 ans avaent été retrouvés en avril 2011 dans une fosse creusée sous la terrasse de leur maison nantaise. Les deux labradors de la famille, eux aussi abattus d’une balle de.22 long rifle, gisaient à leurs côtés.

La semaine précédant le quintuple crime, XDDL s’était rendu à quatre reprises dans le club de tir nantais où il s’était inscrit. Il avait aussi acheté une bêche, une pelle et 40 kilos de chaux, prenant soin d’acquérir les outils du crime qui s’annonçait dans différents commerces.

FILES-FRANCE-CRIME-MURDER (2)

Le scénario est clair dans la tête des enquêteurs. Les victimes ont été droguées avant d’être exécutées. Le silencieux qu’il a acquis pour la .22 LR héritée de son père n’a pas mis en alerte les voisins. Les chiens avaient aboyé durant deux jours avant d’être tués. Le temps sans doute de creuser cette fosse de 3 mètres de long et de 70 centimètres de profondeur qu’il cimente et recouvre de gravats et de planches. Il prend soin d’avertir les écoles de ses enfants qu’ils sont malades. Il vide leurs kots. Il envoie de faux SMS aux amis de ceux-ci et prend soin d’y répondre. À des proches, il adresse un message affirmant qu’il est un « agent des stups » américain et qu’il a été rappelé « d’urgence aux États-Unis ».

Le 14 avril, il avait été filmé par la caméra d’un distributeur de billets, et le 15, il avait quitté à pied un hôtel avec, sur le dos, un étui pouvant contenir une carabine. Six jours plus tard, les corps de sa femme et de ses quatre enfants étaient découverts, enterrés sous la terrasse de leur maison à Nantes. Quinze jours après le massacre, aucune trace du passage de XDDL n’est plus identifiée, en France ou à l’étranger.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Colleaux Pierre, vendredi 11 octobre 2019, 22:34

    A good thing

  • Posté par Dermience Michel, vendredi 11 octobre 2019, 21:42

    Il n'était pas si loin ...

  • Posté par Carré Albin, vendredi 11 octobre 2019, 21:36

    Un fervent chrétien parait-il...

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une