Coalition fédérale: «Une accélération ou ce sera sans nous», prévient le SP.A

Meryame Kitir
Meryame Kitir - Belga

Les socialistes flamands veulent voir les choses s’accélérer au fédéral. «Si ce n’est pas le cas, nous ne répondrons plus aux invitations des pré-formateurs», avertit samedi dans les colonnes de Het Belang van Limburg la cheffe de groupe à la Chambre et négociatrice du SP.A, Meryame Kitir.

Le Roi a chargé mardi Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) d’une mission de pré-formation, en relais de celle d’information accomplie par Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (SP.A).

«L’urgence est grande, le pays fait face à des défis importants. Nous sommes en affaires courantes depuis janvier et beaucoup de choses sont à l’arrêt. Si ce sentiment d’urgence n’est pas présent, nous ne répondrons plus aux sollicitations des pré-formateurs. Nous ne participerons plus à quatre ou cinq mois d’immobilisme», avertit Kitir.

>Coalition fédérale: «Le CD&V dit clairement non à un gouvernement sans la N-VA», insiste Geens

Six partis demeurent actuellement autour de la table pour la formation d’un gouvernement: N-VA, PS, MR, CD&V, Open VLD et SP.A. Mathématiquement, l’un d’eux est superflu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  2. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  3. La princesse Diana, le 12 juin 1997.

    Archive: avant Harry, sa mère Lady Diana avait aussi perdu le statut d’altesse royale

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite