Qualifications Euro 2020: les Diables rouges s’imposent au Kazakhstan et poursuivent leur sans-faute (0-2)

Qualifications Euro 2020: les Diables rouges s’imposent au Kazakhstan et poursuivent leur sans-faute (0-2)
Photo News

Les Diables Rouges ont poursuivi leur sans-faute en qualifications à l’Euro 2020 en s’imposant 0-2 face au Kazakstan, dimanche, à Nur-Sultan, dans le cadre de la 8e journée du groupe I. Michy Batshuayi (21e) et Thomas Meunier (53e) ont inscrit les buts belges.

Déjà qualifiés depuis leur large succès (9-0) face à Saint-Marin jeudi, les Diables Rouges comptent figurer parmi les six têtes de série de l’Euro 2020. Pour cela, le moyen le plus sûr est de réaliser un historique 30 sur 30 en qualification.

Sur la pelouse synthétique de l’Astana Arena, le Kazakhstan effectuait un pressing intense en début de rencontre qui se traduisait par des opportunités pour Suyumbayev (7e) et Fedin (8e).

Les Belges prenaient l’avantage sur leur première véritable occasion. Servi par Mertens, Praet célébrait sa première titularisation en équipe nationale par une passe décisive, en l’occurrence pour Batshuayi, qui envoyait au fond des filets le centre de la droite du médian de Leicester (21e). Batshuayi porte à 16 buts en 28 apparitions son compteur avec les Diables Rouges.

Alors que les Diables contrôlaient bien la rencontre, Fedin héritait d’une belle opportunité. Mais gêné par le bon retour de Vertonghen, il ne parvenait pas à cadrer (38e).

En seconde période, une passe lumineuse d’Eden Hazard isolait Meunier sur la droite. Le latéral contrôlait parfaitement et s’en allait inscrire son 7e but en 40 sélections avec les Diables.

Pas rassasiés, les Diables se créaient encore des occasions par Mertens (60e et 65e), Eden Hazard (62e), Batshuayi (69e) et Thorgan Hazard (73e). Le Kazakhstan se montrait dangereux via Vorogovskiy (79e) et Islamkhan (83e), dont le coup franc permettait à Courtois de se mettre en évidence. Le score n’évoluait plus.

La Belgique signe un huitième succès en autant de rencontres et reste en tête du groupe avec 24 points.

La Russie, 18 points, pourra valider son ticket qualificatif en fin d’après-midi (18h00) à Chypre (10 points). Les Russes n’ont besoin que d’un point pour assurer leur qualification. Le Kazakhstan est quatrième avec 7 unités. L’Écosse (6) et Saint-Marin (0) s’affrontent à Glasgow à 18h.

Les Diables Rouges joueront leurs deux dernières rencontres de qualification en novembre, le 16 à Saint-Pétersbourg face à la Russie dans la ’finale’ du groupe et le 19 à Bruxelles contre Chypre.

Comme prévu, Roberto Martinez a décidé de titulariser Axel Witsel, Thomas Meunier et Thorgan Hazard pour affronter le Kazakhstan ce dimanche, à 15h heure belge. Les trois joueurs n’avaient pas été utilisés contre Saint-Marin. Le sélectionneur national a également choisi de placer Dennis Praet dans son onze base. Le médian de Leicester City honore là sa première cap avec les Diables rouges. Légèrement touché jeudi, Dries Mertens est à nouveau titulaire sur le flanc droit, tout comme Thomas Vermaelen que l’on aurait pu croire être remplacé par Dedryck Boyata dans l’axe de la défense. Tous les autres joueurs ont pris place sur le banc.

Les faits du match :

Idéalement servi par un centre de Dennis Praet, Michy Batshuayi n’a eu aucun mal a trompé le gardien adverse, sur la première réelle occasion des Diables. (0-1, 22e)

Alors que les Diables éprouvaient des difficultés à se créer des occasions, Eden Hazard offrait une superbe passe de loin à Thomas Meunier, qui réussissait magnifiquement son contrôle et se présentait en face-à-face avec le gardien, avant de conclure sans aucun problème. (0-2, 54e)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sur la chaussée de Haecht, épicentre de la communauté belgo-turque de Bruxelles, on affiche aux les couleurs du drapeau.

    Saint-Josse: en «petite Anatolie», la déloyauté à Ankara reste un risque à prendre

  2. Le port du masque est désormais obligatoire pour chaque activité extérieure - ici, un vendeur de poissons et de tortues à Wuhan.

    Coronavirus: «On doit être vigilants, mais pas inquiets»

  3. «
Entre les peshmergas (photo) et l’armée irakienne, l’Etat islamique. Qui est en train de se réorganiser.
»

    Tels des ours sauvages dans les tanières de l’Etat islamique en Irak

La chronique
  • Pourquoi {une tête}, mais {un tête-à-tête}?

    Il est des questions de langue que des francophones natifs ne se posent guère, mais sur lesquelles des apprenants buttent. Dont celle-ci qui, je l’avoue, ne m’était jamais venue à l’esprit : pourquoi le composé tête-à-tête est-il un nom masculin, alors que tête est du genre féminin ? La pertinence de ce rapprochement saute aux yeux, mais est-ce une bonne manière d’aborder le problème ? Comment se détermine le genre des composés ? Vaste question, à traiter sans trop de prise de tête.

    Un bracelet-montre, mais une montre-bracelet

    Comme le précise Le bon usage (2026, § 178), une distinction est à faire entre deux types de composés. Il y a ceux dont le noyau est interne au composé lui-même : oiseau-mouche, un oiseau (noyau) qui, par sa taille, évoque une mouche ; voiture-bélier, une voiture (noyau) utilisée comme bélier ; wagon-restaurant, un wagon (noyau) aménagé pour servir de restaurant. La relation entre les...

    Lire la suite

  • Fume, c’est du belge…

    Avec sa profession de foi unitariste, Georges-Louis Bouchez vient de rendre un double service au Roi : le tout nouveau président du MR sert en effet d’un côté le core business royal en prônant un retour inespéré à la bonne vieille Belgique unitaire et, de l’autre, il donne au souverain une bonne raison de remercier deux informateurs qui pourraient revenir bredouilles au Palais. L’informateur royal vient en effet de s’égarer dans les pages du magazine Wilfried car un informateur, ça ne cause pas, ça négocie. Le jeune homme l’a...

    Lire la suite