Qualifications Euro 2020: les Diables rouges s’imposent au Kazakhstan et poursuivent leur sans-faute (0-2)

Qualifications Euro 2020: les Diables rouges s’imposent au Kazakhstan et poursuivent leur sans-faute (0-2)
Photo News

Les Diables Rouges ont poursuivi leur sans-faute en qualifications à l’Euro 2020 en s’imposant 0-2 face au Kazakstan, dimanche, à Nur-Sultan, dans le cadre de la 8e journée du groupe I. Michy Batshuayi (21e) et Thomas Meunier (53e) ont inscrit les buts belges.

Déjà qualifiés depuis leur large succès (9-0) face à Saint-Marin jeudi, les Diables Rouges comptent figurer parmi les six têtes de série de l’Euro 2020. Pour cela, le moyen le plus sûr est de réaliser un historique 30 sur 30 en qualification.

Sur la pelouse synthétique de l’Astana Arena, le Kazakhstan effectuait un pressing intense en début de rencontre qui se traduisait par des opportunités pour Suyumbayev (7e) et Fedin (8e).

Les Belges prenaient l’avantage sur leur première véritable occasion. Servi par Mertens, Praet célébrait sa première titularisation en équipe nationale par une passe décisive, en l’occurrence pour Batshuayi, qui envoyait au fond des filets le centre de la droite du médian de Leicester (21e). Batshuayi porte à 16 buts en 28 apparitions son compteur avec les Diables Rouges.

Alors que les Diables contrôlaient bien la rencontre, Fedin héritait d’une belle opportunité. Mais gêné par le bon retour de Vertonghen, il ne parvenait pas à cadrer (38e).

En seconde période, une passe lumineuse d’Eden Hazard isolait Meunier sur la droite. Le latéral contrôlait parfaitement et s’en allait inscrire son 7e but en 40 sélections avec les Diables.

Pas rassasiés, les Diables se créaient encore des occasions par Mertens (60e et 65e), Eden Hazard (62e), Batshuayi (69e) et Thorgan Hazard (73e). Le Kazakhstan se montrait dangereux via Vorogovskiy (79e) et Islamkhan (83e), dont le coup franc permettait à Courtois de se mettre en évidence. Le score n’évoluait plus.

La Belgique signe un huitième succès en autant de rencontres et reste en tête du groupe avec 24 points.

La Russie, 18 points, pourra valider son ticket qualificatif en fin d’après-midi (18h00) à Chypre (10 points). Les Russes n’ont besoin que d’un point pour assurer leur qualification. Le Kazakhstan est quatrième avec 7 unités. L’Écosse (6) et Saint-Marin (0) s’affrontent à Glasgow à 18h.

Les Diables Rouges joueront leurs deux dernières rencontres de qualification en novembre, le 16 à Saint-Pétersbourg face à la Russie dans la ’finale’ du groupe et le 19 à Bruxelles contre Chypre.

Comme prévu, Roberto Martinez a décidé de titulariser Axel Witsel, Thomas Meunier et Thorgan Hazard pour affronter le Kazakhstan ce dimanche, à 15h heure belge. Les trois joueurs n’avaient pas été utilisés contre Saint-Marin. Le sélectionneur national a également choisi de placer Dennis Praet dans son onze base. Le médian de Leicester City honore là sa première cap avec les Diables rouges. Légèrement touché jeudi, Dries Mertens est à nouveau titulaire sur le flanc droit, tout comme Thomas Vermaelen que l’on aurait pu croire être remplacé par Dedryck Boyata dans l’axe de la défense. Tous les autres joueurs ont pris place sur le banc.

Les faits du match :

Idéalement servi par un centre de Dennis Praet, Michy Batshuayi n’a eu aucun mal a trompé le gardien adverse, sur la première réelle occasion des Diables. (0-1, 22e)

Alors que les Diables éprouvaient des difficultés à se créer des occasions, Eden Hazard offrait une superbe passe de loin à Thomas Meunier, qui réussissait magnifiquement son contrôle et se présentait en face-à-face avec le gardien, avant de conclure sans aucun problème. (0-2, 54e)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Il a égalisé d’une volée magistrale. @Belga

    Par Vincent JOSÉPHY

    Division 1A

    FC Bruges: Vanaken déjà candidat au trophée du but de l’année

  • @Belga

    Par Stéphane Vande Velde

    Anderlecht

    Face à Bruges, Anderlecht n’y arrive plus

  • @News

    Par Jonas Bernard (avec J.N.)

    Anderlecht

    Anderlecht-Bruges (1-2): Antoine Colassin, une première presque rêvée

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

  3. @News

    Philippe Albert revient sur Anderlecht – FC Bruges: «Avec Colassin, j’ai découvert un jeune talent avec beaucoup de culot»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite