Accueil Société

L’argent des provinces pour les zones de secours

La majorité wallonne veut charger les provinces de payer la part des communes dans le financement des zones. La note serait salée : 221 millions. Mais comment faire ? Politiques rabotées ou fiscalité à la hausse ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Parmi les dispositions de la Déclaration de politique régionale (DPR) dont la Wallonie n’a pas fini d’entendre parler, il y a incontestablement celle-ci : « Faire en sorte que les provinces reprennent progressivement à leur charge (et totalement d’ici la fin de la législature au plus tard) les contributions communales au financement des zones de secours. » On touche ici à un dossier ultra-sensible, comme le rappelait encore récemment dans Le Soir Christophe Dister, bourgmestre de La Hulpe et président de la zone de secours du Brabant wallon : « Je lance un cri d’alarme. Il nous manque 80 professionnels et 100 volontaires. Aujourd’hui, chaque commune contribue à hauteur de 45,76 euros par habitant, mais il faudrait arriver à 60 euros. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs