Notre-Dame: la somme de dons pourrait atteindre quelque 800 millions d’euros

Notre-Dame: la somme de dons pourrait atteindre quelque 800 millions d’euros
AFP

Après l’annonce trop optimiste d’un milliard d’euros, on a craint en juin que seule une partie des promesses pour reconstruire Notre-Dame serait effective. A six mois, les grands dons du mécénat d’entreprise se concrétisent: on pourrait atteindre quelque 800 millions d’euros.

Un certain nombre de donateurs finalisent leurs conventions et d’autres attendent la mise en place en novembre de l’établissement public.

Père Gilbert sur les dons promis pour Notre-Dame: «Faut-il que les SDF s’enflamment pour qu’on les aide?»

Du côté des collecteurs

Les trois fondations — Fondation Notre-Dame, Fondation du patrimoine, Fondation de France — et le Centre des monuments nationaux (CMN), qui ont été chargés de recueillir les fonds dans le cadre de la souscription nationale, ont récolté 616,6 millions d’euros ou de promesses de dons, souvent concrétisées dans le cadre de conventions ou en voie de l’être.

La Fondation Notre-Dame, dont le président est l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, peut se targuer d’avoir reçu 380 millions d’euros de 46.600 particuliers, 168 entreprises et 29 collectivités publiques françaises et étrangères.

La Fondation du Patrimoine est à environ 222 M d’euros de collecte, provenant de 230.000 donateurs de 152 pays.

La Fondation de France a recueilli beaucoup moins d’argent, 9 millions, dont 7 proviennent d’entreprises.

Le CMN a encaissé 5,6 millions au profit de la reconstruction de la cathédrale.

Du côté des grands donateurs

Outre LVMH (Bernard Arnault) et Kering (Famille Pinault) qui ont déjà signé des conventions portant sur 200 et 100 millions d’euros, la concrétisation de nombreux dons promis par le secteur privé devrait se faire d’ici la fin de l’année.

Total, qui s’était engagé à verser 100 millions d’euros via la Fondation du Patrimoine, a indiqué à l’AFP que sa convention «est quasiment finalisée et devrait être signée courant octobre».

Le groupe l’Oréal affirme que les engagements «pris en soutien à Notre-Dame sont fermes et confirmés». La famille Bettencourt Meyers, au travers sa holding familiale Tethys et la Fondation Bettencourt Schueller confirme son engagement de 150 millions d’euros, qui viendra en complément de 50 millions d’euros à laquelle l’Oréal a décidé de contribuer.

JCDecaux a assuré qu’il concrétiserait sa promesse de 20 millions d’euros.

BNP Paribas, qui s’était engagé à hauteur de 20 millions, précise que «cette contribution sera versée dès la création de l’établissement», en novembre.

La promesse des frères Martin et Olivier Bouygues de verser 10 millions d’euros via leur holding familiale SCDM, est également en cours de concrétisation avec la Fondation Notre Dame.

Pour son don de 10 millions, le groupe BPCE est «en phase de finalisation de la convention avec la Fondation du Patrimoine».

Les 5 millions promis par Crédit Agricole seront versés «d’ici la fin de l’année par la fondation Crédit Agricole Pays de France».

Le mécène Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac, n’a pas encore pris de décision sur les modalités de versement de 10 millions d’euros.

Le groupe d’assurances Axa s’est engagé à verser 10 millions d’euros répartis pour moitié entre la Fondation du patrimoine et la Fondation Notre-Dame.

La Région Ile-de-France signera une convention fin octobre portant sur 10 millions d’euros.

La milliardaire brésilienne Lily Safra, avec sa Fondation Edmond J. Safra, avait fait un don de 10 millions d’euros dès le lendemain matin de l’incendie à la Fondation du patrimoine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite