L’Union belge va parler avec Roberto Martinez au sujet d’une prolongation de contrat: «Ce que l’on voit aujourd’hui, c’est le fruit de son travail»

L’Union belge va parler avec Roberto Martinez au sujet d’une prolongation de contrat: «Ce que l’on voit aujourd’hui, c’est le fruit de son travail»

Si Roberto Martinez ne fait toujours pas l’unanimité auprès de tous les supporters malgré des résultats impressionnants au niveau comptable, l’entraîneur espagnol bénéficie du soutien de la totalité des membres de l’Union belge. Et ceux-ci n’ont qu’une envie : prolonger le contrat qui lie notre pays à l’ancien manager d’Everton.

Car, si rien ne change, contractuellement parlant, Roberto Martinez ne sera plus l’entraîneur des Diables rouges après l’Euro 2020. Mais cela devrait évoluer dans les prochains mois, comme l’a expliqué Peter Bossaert, le CEO de l’Union belge, à nos confrères de VTM Nieuws : « Nous sommes très heureux de lui. Ce que l’on voit aujourd’hui, c’est le fruit de son travail, dans lequel il a bien imprimé sa patte ».

« Roberto Martinez travaille à court terme, dans la préparation des stages, des matches, mais aussi à long terme. C’est moins visible pour le monde extérieur, mais il est tous les jours dans les bureaux à Tubize en train de travailler au développement de l’équipe nationale, à la création d’une structure professionnelle qui doit nous aider à rester au sommet », précise Peter Bossaert.

Sauf que ce que tout le monde réclame, c’est un trophée. Et pour l’instant, Roberto Martinez n’a pas encore réussi à atteindre cet objectif. L’envie de gagner est-elle encore plus grande après la 3e place à la Coupe du Monde 2018 au sein de l’instance suprême du football belge ? « Bien sûr que l’envie est encore plus grande, avec ce groupe, nous pouvons avoir cet objectif ».

Mais l’Euro 2020 ne sera pas déterminant, car Roberto Martinez sera fixé sur son sort avant la compétition : « Nous restons ensemble jusque-là, et nous allons parler. Comme je l’ai dit, nous sommes très contents, et je pense que c’est réciproque. Nous nous verrons en tant voulu », a conclu Peter Bossaert.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous