Accueil Monde Europe

La Catalogne bloquée après la condamnation des leaders indépendantistes

Dès l’annonce des peines de 9 à 13 ans de prison pour les neuf meneurs du référendum sur l’indépendance de la Catalogne en 2017, des milliers de militants sont descendus dans les rues de toute la région pour bloquer les routes principales.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Après quatre mois de délibérations, les sept juges de la Cour suprême espagnole ont rendu leur verdict ce lundi matin à l’unanimité. Les neuf leaders catalans qui sont déjà en détention provisoire depuis deux ans écopent de peines de 9 à 13 ans de prison – et autant d’inéligibilité – pour sédition. Pour quatre d’entre eux, le délit de malversation de fonds publics a aussi été retenu.

Tous sont donc finalement condamnés pour sédition, un délit requis par l’avocat de l’Etat qui implique un « soulèvement tumultueux » et non pour rébellion (délit plus grave et contre l’ordre constitutionnel, NDLR) motivé cette fois par un « soulèvement violent », ce que réclamait le ministère public. Les trois autres accusés, placés eux jusqu’alors en liberté conditionnelle, écopent d’une amende et d’un an et huit mois d’inéligibilité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Ligot Jean, mardi 15 octobre 2019, 14:16

    Bahh il faut simplement admettre que le " Franquisme " n'a pas disparu en Espagne et que l'expression d'une idée politique n'est pas admise s'il elle n'est pas dans la lignée du-dit ci-avant

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs