Accueil Monde États-Unis

Quand Trump provoque le triomphe d’Assad, de Poutine et d’Erdogan

La décision de Donald Trump de retirer ses troupes du Nord de la Syrie a provoqué une onde de choc et destabilisé encore un plus cette région. Qui sont les gagnants et les perdants de cette décision lourde de conséquences ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Ainsi, une seule conversation téléphonique avec Recep Tayyip Erdogan le 6 octobre aura donc suffi à Donald Trump pour bouleverser toute la donne en Syrie et sans doute même au-delà. Le feu vert que l’Américain avait alors donné au Turc à propos de l’opération militaire que ce dernier voulait lancer dans le Nord de la Syrie contre les Kurdes a en effet entraîné une série de conséquences néfastes qui étaient parfaitement prévisibles pour tout responsable politique tant soit peu compétent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 15 octobre 2019, 12:40

    Cela fait déjà un certain temps que le Pentagone avaient perdu la partie en Syrie et que Trump cherchait une sortie "honorable". Le Moyen-Orient n'est plus le domaine exclusif des Américains, Poutine a clairement fait son entrée dans le pré carré moyen-oriental.

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 15 octobre 2019, 12:42

    .... avait ....

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs