Accueil

Un phénomène en expansion

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

On estime que 300.000 Belges (4 % de la population) vivent en colocation. Le phénomène est en expansion, surtout à Bruxelles, où 9 % des logements loués sont en colocation, selon une enquête menée en 2013 par l’Observatoire des loyers. Ils n’étaient que 5 % une année plus tôt. La moyenne d’âge des colocataires évolue largement sous les 30 ans.

Logique : cette formule séduit essentiellement des jeunes actifs (66 %) et des étudiants (21 %). A Bruxelles, parmi les 25.000 étudiants qui ont quitté le toit familial, un tiers privilégie la colocation plutôt que le kot traditionnel (17 %).

Principal avantage : le coût. A superficie égale, un bail en colocation est 38 % moins cher qu’un logement isolé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs