Accueil Monde Europe

Catalogne: pourquoi Puigdemont n’a pas été arrêté à Bruxelles

Le mandat d’arrêt européen lancé par la justice espagnole à l’encontre de l’ancien ministre-président catalan est arrivé en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Il est arrivé libre, il a pris la parole et est reparti libre. Lundi matin, dans le sillage du verdict de la Cour suprême espagnole, l’ancien président catalan indépendantiste apprenait qu’il faisait l’objet d’un nouveau mandat d’arrêt européen (MAE). Quelques heures plus tard, il prenait la parole à Bruxelles pour commenter ce verdict.

Mais Carles Puigdemont n’a pas été arrêté par la police. Pourquoi ? Parce que les choses ne sont pas aussi simples et rapides avec un tel mandat d’arrêt. « La procédure est longue et lente », confirment plusieurs avocats. Le parquet de Bruxelles doit d’abord analyser les termes du mandat arrivé mardi et rédigé en... espagnol.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Flament Richard, mercredi 16 octobre 2019, 17:09

    Qu'on l'arrête pour qu'il subisse le même sort que ses acolytes !

  • Posté par Carré Albin, mercredi 16 octobre 2019, 0:46

    Ce serait une honte pour la justice belge de priver de liberté et d'extrader Mr Puigdemont. Je déteste les politiciens fascisants de la NVA qui y ont trouvé un intérêt à exploiter mais les opinions politiques ne doivent en aucun cas conduire à de telles extrémités d'autant qu'il n'y a eu aucun appel à la violence de la part des indépendantistes. Par ailleurs, les membres de la NVA est plus proche de la droite fasciste franquiste comme leurs aïeux que de la liberté, à l'exception de la leur.

  • Posté par Dechamps Pascal , mardi 15 octobre 2019, 22:13

    Au divers posteurs : Si je puis m'exprimer ainsi "dieu sait que je n'apprécie pas la NV-A" mais est ce parce que ces pignoufs sympathisent avec X, Y ou Z que XYZ doivent être jetés en prison ?

  • Posté par Poullet Albert, mardi 15 octobre 2019, 19:35

    la NVA se croit tout permis en Belgiek et bloque la decision de justice contre son copain indépendantiste catalan ... c'est une honte !

  • Posté par BEECKMAN Marc, mardi 15 octobre 2019, 21:04

    La honte c'est de condamner à des peines de prison des personnes pour leurs idées ... autant je ne suis pas séparatiste autant je trouve que condamner ces gens dont le seul crime est d'avoir des idées qui dérangent est incompatible avec la démocratie, si il y avait des délits constitutionnels ceux-ci aurait dû être puni par des peines en relation avec leur activité politique du genre inéligibilité pendant 20 ans, impossibilité de travailler dans la fonction public ... . Je vous laisse méditer sur Voltaire qui disait "Il faut bien quelquefois se battre contre ses voisins, mais il ne faut pas brûler ses compatriotes pour des arguments." et même si ce n'est pas de lui on la lui attribue souvent “Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire."

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs