Accueil Monde Europe

Catalogne: le gouvernement régional fragilisé par les protestations

L’exécutif qui a, en même temps, poussé les indépendantistes à protester et envoyé la police pour les réprimer est sous la menace d’une mise sous tutelle du gouvernement central.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Merci beaucoup à tous ceux qui se sont mobilisés aujourd’hui contre l’injustice (…). Nous avons fait entendre notre voix avec plus de détermination que jamais ». C’est en ces termes que le président catalan Quim Torra concluait la journée de protestations en Catalogne lundi, photo de la foule bloquant l’aéroport de Barcelone en illustration. Il est 23h15 et des dizaines de charges ont déjà eu lieu de la part des Mossos, la police catalane.

La gestion des protestations et des Mossos est au cœur d’une crise interne au gouvernement régional depuis que la condamnation des 12 ex-leaders indépendantistes en début de semaine. La position contradictoire d’un exécutif poussant les indépendantistes à se mobiliser et, dans le même temps, envoyant la police pour réprimer ces manifestations fait débat.

Contradictions assumées

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pablos Gino, mercredi 16 octobre 2019, 22:28

    ces pauvres gens ou idiots qui manifestent nous diront plus tard,quand ils seront vieux,ce qui était plus douloureux. La sodomie espagnole ou celle catalane,je crois qu'ils diront qu'elle fût pareille,sauf que la catalane ils ne s'y attendaient pas.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs