Accueil Belgique Politique

Infrastructures: d’Erquelinnes à Lobbes, la route de la discorde entre France et Belgique

La décision de ne pas construire la N54 entre Erquelinnes et Lobbes freine les ambitions de l’« agglo » de Maubeuge. Mais les investissements français seront maintenus. Ils augmenteront le trafic dans le Hainaut.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

On frôle « l’incident diplomatique » entre la France et la Belgique. Ou plutôt entre les Hauts de France et la Wallonie, et plus précisément encore entre l’agglomération de Maubeuge et Namur, siège du pouvoir régional. Au pays du célèbre clair de lune, les autorités politiques ont avalé leur croissant de travers quand elles ont pris connaissance de cette information qui avait joué à saute-frontière : le gouvernement wallon renonce à son projet de N54 entre Erquelinnes et Lobbes, aux portes de Charleroi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jean Sansterre, vendredi 18 octobre 2019, 10:28

    Ahhh le dogmatisme escrolo... Deja des dommages collateraux.

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 18 octobre 2019, 9:49

    Merci de relayer ces informations. Maubeuge a de la chance. Dommage pour le Hainaut et ses habitants .

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs