Accueil Société

Dutroux, une longue stratégie de manipulation des psychiatres

Le TAP rendra sa décision le 28 octobre sur la désignation d’un collège d’experts psychiatres. Depuis toujours, Marc Dutroux les considère comme des « manipulables ». Il a souvent réussi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

La réponse à la demande de Marc Dutroux, formulée jeudi devant le TAP (Tribunal de l’application des peines), siégeant en la prison de Nivelles, de bénéficier de la désignation d’un collège d’experts psychiatres (de quatre à six) lui sera apportée le 28 octobre prochain. Dutroux, toujours porteur d’une abondante chevelure et d’une barbe grossissante, est apparu lors de cette audience à huis clos sous les traits d’un « ermite ». Son avocat, Me  Bruno Dayez, a souligné à sa sortie que cette demande visait, au-delà d’une actualisation de son état de dangerosité, à mesurer sur lui « les effets de sa mise depuis 23 ans à l’isolement carcéral ».

Tout Dutroux est dans cette dernière justification. Il a toujours soutenu, depuis son arrestation, non seulement un discours fantasque proclamant son innocence, mais aussi « la culpabilité de la société ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Fedito Wallonne , samedi 19 octobre 2019, 8:15

    C’est du journalisme de caniveaux... Loin de moi l’idée de défendre Monsieur Dutroux.... Mais Le Soir qui se veut être une journal de qualité... Il se doit prendre de la hauteur...

  • Posté par stals jean, vendredi 18 octobre 2019, 22:31

    Ce qui est fou avec les psychiatres c'est qu'ils ont un pouvoir bien supérieur à tous autres consœurs et confrères de quelques spécialités qu'elles et qu'ils soient. Les psychiatres ne sont que très rarement sinon jamais critiqués, attaqués, dénoncés, et encore moins jugés pour fautes professionnelles grave voir criminogènes...Ce psychiatre "subjugué, manipulé" par Dutroux a-t-il seulement subi le moindre blâme? On peu en douter.

  • Posté par CREPIN Hugues, vendredi 18 octobre 2019, 11:16

    L'horreur c'est qu'une fois sorti, il voudra "rattrapper le temps perdu". Heureusement qu'il est décalé des technologies actuelles ce qui le neutralisera rapidement. Néanmoins, il y a fort à parier qu'en plus il a un fan club aux ordres pour commencer par procuration voire embrouiller les choses. Il a déjà dû échaffauder des centaines de plans et de stratégies pour le jour où.

  • Posté par Rousseaux , vendredi 18 octobre 2019, 10:23

    Il ne s'agit ni de punition, ni d'estimation d'un niveau de dangerosité, il s'agit pour la Société de se défendre : Si la perpétuité n'existe pas, Dutroux doit être une exception. Imaginer ce type dehors est déjà une aberration mentale...

  • Posté par Pierre Lison, jeudi 17 octobre 2019, 20:13

    La dangerosité n’est pas le problème mais de décider si la punition est suffisante ou non et pour beaucoup, elle ne le sera jamais.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs