La Turquie a promis que sa présence dans le nord de la Syrie serait brève

La Turquie a promis que sa présence dans le nord de la Syrie serait brève
Reuters

La Turquie a promis aux Etats-Unis que sa « zone de sécurité » dans le nord de la Syrie serait temporaire et ne provoquerait pas de déplacements massifs de populations, a déclaré jeudi un haut responsable américain. « Les Turcs nous ont assuré à plusieurs reprises qu’ils n’avaient aucune attention – absolument aucune intention, depuis le président (turc Recep Tayyip) Erdogan jusqu’à d’autres responsables à un niveau inférieur – de rester en Syrie très longtemps », a déclaré à des journalistes le représentant spécial américain pour la Syrie, James Jeffrey, à bord de l’avion du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

L’avion se rendait en Israël après une étape à Ankara, au cours de laquelle M. Erdogan a promis au vice-président américain Mike Pence que la Turquie suspendrait ses opérations militaires pendant 5 jours de manière à ce que les combattants kurdes puissent se retirer. Selon l’accord turco-américain, la Turquie jouirait d’une « zone de sécurité » de 32 km de profondeur dans le nord de la Syrie, de laquelle se retireraient les milices kurdes des YPG, liées selon Ankara aux séparatistes du PKK.

« Nous espérons qu’il n’y aura pas de mouvement massif de populations »

Bien que M. Pence ait affirmé que les Kurdes avaient déjà commencé leur retrait, M. Jeffrey a reconnu que les combattants kurdes, alliés de Washington dans la lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamiste, étaient mécontents. « Nous faisons de notre mieux pour convaincre les YPG de se retirer en utilisant maniant la carotte et le bâton, en l’occurrence les sanctions dont nous disposons », a-t-il dit.

Mais il a déclaré que la Turquie avait promis qu’elle cherchait seulement à bouter les combattants des YPG, et non la population kurde dans son ensemble. « Nous espérons qu’il n’y aura pas de mouvement massif de populations », a-t-il affirmé. « Nous avons été très très fermes et très insistants là-dessus ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite