Les Etats-Unis imposent 7,5 milliards de dollars de droits de douane aux pays de l’Union européenne

Les Etats-Unis imposent 7,5 milliards de dollars de droits de douane aux pays de l’Union européenne
PhotoNews

Avions, vins français, fromages italiens, whiskys écossais : les Européens affrontent ce vendredi à une nouvelle vague de hausses des droits de douane américains sur tout un éventail de marchandises, avec en perspective un durcissement des tensions commerciales transatlantiques.

Les Etats-Unis ont imposé ce vendredi pour 7,5 milliards de dollars de droits de douane supplémentaires. Cette nouvelle offensive du président américain Donald Trump survient alors que Washington s’enlise dans une guerre commerciale majeure avec la Chine, qui risque de déstabiliser l’économie mondiale.

Mercredi, l’impétueux dirigeant s’en est encore une fois pris aux Européens, qui se comportent selon lui de façon injuste en érigeant des « barrières énormes » contre les importations américaines dans l’UE. Il n’a toutefois pas fermé la porte à un accord entre les deux parties qui permettrait de mettre un terme au conflit.

Politique résolument protectionniste

Selon le registre fédéral américain, les hausses des droits de douane entraient en vigueur à 04h01 GMT vendredi, quatre jours après le feu vert définitif de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Washington d’imposer des sanctions contre l’UE, en représailles aux subventions accordées à l’avionneur européen Airbus.

M. Trump se plaint de difficultés américaines pour vendre les produits américains, notamment leurs voitures, en Europe, alors que les Européens peuvent facilement vendre les leurs sur le territoire américain.

Le conflit des deux avionneurs Airbus et Boeing n’est que l’un des nombreux problèmes qui ont alimenté les tensions transatlantiques et qui ont rapidement dégénéré avec l’entrée en fonction de Donald Trump en 2017.

Adoptant une politique résolument protectionniste, le dirigeant américain a déjà imposé des droits de douane plus élevés sur l’acier et l’aluminium en provenance de l’UE et d’autres pays alliés, tout en laissant planer la menace de faire de même avec les voitures.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous