A l’«Hotel» ou ailleurs, un week-end 5 étoiles: nos 15 clics

«
Hotel
» à La Louvière.
« Hotel » à La Louvière.

VENDREDI

Yaron Herman

Jazz – Flagey (Ixelles)

Il n’y a pas plus pétri d’émotions que cette musique. Il n’y a pas pianiste plus instinctif, plus sensible. Yaron Herman ne cesse d’explorer, le son, la mélodie, la texture, la matière. Et son aventure musicale est envoûtante.

VENDREDI et SAMEDI

Rage dedans

Théâtre – Théâtre Blocry (Louvain-la-Neuve) jusqu’au 25 octobre

Avec une présence qui n’appartient qu’à lui, une inimitable poétique du clown, toujours sur le fil entre comédie et tragédie, Jean-Luc Piraux puise dans son expérience personnelle – une phase d’épuisement professionnel – pour tisser un seul-en-scène à la fois hilarant et bouleversant. Crise conjugale, internement psychiatrique : son autobiographie prête aux divagations les plus folles.

D’autres vies que la mienne

Théâtre – La Tricoterie (Saint-Gilles)

Claude Enuset relève un fameux défi en adaptant le roman d’Emmanuel Carrère, un livre qui tient sur un fil miraculeux sans jamais sombrer dans le pathos tout en creusant une matière hautement douloureuse. Alors même qu’elle avance dans la plus extrême précarité, au milieu de ménages surendettés et de familles broyées, la pièce parvient à rayonner d’une étrange lumière, porteuse d’espoir, de douceur, d’humanité.

Toine Thys « Overseas »

Jazz – Vendredi à l’Open Music (Comines), samedi au Bouillon Blanc (Sensenruth)

La musique selon le saxophoniste belge : mosaïque. C’est une tuerie !

Fanny et Felix

Musique classique – PBA (Charleroi)

Le Quatuor Alfama et la comédienne Ariane Rousseau nous plongent au cœur de la fratrie Mendelssohn avec ce spectacle où ils poursuivent leur travail à destination du jeune public. Une manière de plonger dans une œuvre à la fois moderne, aux accents presque féministes, et diablement poétique.

Jacques Stotzem

Jazz – Vendredi à Saint-Gilles, samedi à Charleroi

On retrouve le guitariste doux et subtil, qui emmène l’auditeur sur les nuages pour contempler le monde et rêver. Un monde intime et universel, poétique et personnel, romantique et parfois enjoué.

VENDREDI et DIMANCHE

Les Violons de Bruxelles

Jazz – Vendredi au Théâtre Molière (Ixelles), samedi à L’An Vert (Liège)

Alexandre Tripodi, Tcha Limberger, Samuel Gerstmans, Renaud Crols et Renaud Dardenne, avec leur dernier album, Barcelone . Une guitare, trois violons, une contrebasse. La tradition, à la Django Reinhardt, interprétée de façon nouvelle.

De VENDREDI à DIMANCHE

La sélection night-club du week-end

Nos visites des expos qui se terminent ce week-end

Toute dernière occasion pour visiter les expos Tinka Pittoors à Saint-Gilles, Floris Hovers (photo) à Charleroi et « Anatomia » à Ixelles.

Festival des Libertés

Théâtre National (Bruxelles) jusqu’au 26 octobre

Le festival automnal est de retour avec concerts, théâtre, cinéma, expos et débats. Côté musique, il y a du lourd avec dEUS, Abd Al Malik, Hubert-Félix Thiéfaine, Alice On the Roof, etc.

Cinglée

Théâtre – Rideau de Bruxelles (Ixelles) jusqu’au 26 octobre puis en tournée

Céline Delbecq nous confronte à un phénomène endémique et pourtant trop négligé dans nos contrées : le féminicide. C’est d’ailleurs ce silence assourdissant de la société qui va conduire le personnage principal à une démence de plus en plus profonde. L’émotion s’efface parfois devant la démarche militante mais, pour toutes les questions qu’elle pose, la pièce est à diffuser sans modération.

Hotel

Cirque – Théâtre de La Louvière

La compagnie Eloize nous invite dans son grand Hotel . Si le décor de celui-ci sent un peu le renfermé, la petite troupe fait vivre les lieux avec un bel enthousiasme entre acrobaties, musique et chant live, séquences dansées, débordements du côté du public et autres surprises faisant le bonheur des spectateurs de tous les âges.

Les sorties cinéma de la semaine

Des films 3 étoiles à la pelle, dont Shaun le Mouton et Maléfique . Ça fleure déjà bon la semaine de congé !

SAMEDI

Wild wild West

Musique classique – Salle philharmonique de Liège

L’Orchestre philharmonique royal de Liège nous ouvre les portes du Far West pour son premier « Samedi en famille ». Le principe ? Des chefs-d’œuvre classiques, commentés et enrichis par le pouvoir de l’image et du multimédia.

Metronomy

Pop – De Roma (Anvers)

Metronomy a commencé comme un projet électro et s’est muté, au fil des concerts, en groupe pop. Son sixième album dévoile petit à petit toutes ses richesses, entre pop directe 80’s et plages instrumentales invitant au voyage. En résulte un sentiment de liberté qui tranche avec les productions pop modernes de plus en plus cadrées.

DIMANCHE

Les brocantes du week-end

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite