Tihange: la Wallonie refuse la construction d’un nouveau bâtiment pour stocker les déchets nucléaires

Tihange: la Wallonie refuse la construction d’un nouveau bâtiment pour stocker les déchets nucléaires
Pierre-Yves Thienpont

L’administration wallonne de l’urbanisme rendra un avis négatif dans le dossier du nouveau centre de stockage de déchets nucléaires à Tihange, rapporte vendredi La Libre. Après avoir été désactivé, le combustible nucléaire est transféré dans un bâtiment d’entreposage temporaire. Or ce bâtiment arrive à saturation, tant à Doel qu’à Tihange.

Les bunkers pour stocker les déchets nucléaires sont pleins, alerte la société responsable

Engie Electrabel a déposé une demande de permis d’urbanisme auprès de l’administration wallonne en vue de construire un nouveau bâtiment d’entreposage. Une enquête publique a été menée. Sur les neuf communes consultées, quatre ont remis un avis défavorable : Verlaine, Engis, Nandrin et Amay.

Les motivations du refus wallon ne sont pas encore connues. La consultation publique avait toutefois fait apparaître plusieurs griefs à l’égard du projet présenté, rappelle Ecolo, adversaire du projet, dans un communiqué : un entrepôt sur-dimensionné (120 conteneurs, soit le double du nécessaire pour stocker l’uranium irradié jusqu’en 2025), incertain dans la durée (au moins 80 ans, soit bien au-delà du démantèlement de la centrale), ainsi qu’une absence de sécurisation suffisante par rapport au risque de chute d’avions gros porteurs.

Les députés écologistes Samuel Cogolati et Rodrigue Demeuse se sont réjouis de cette information.

« Cela montre que la mobilisation des citoyens et des communes voisines a été entendue par la Région wallonne et qu’elle a payé », ont-ils souligné dans un communiqué.

Sur le même sujet
Urbanisme
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour les étudiants, la réussite partielle est progressivement entrée dans les mœurs.

    Universités: le taux de réussite est en baisse structurelle

  2. ©News

    Philippe Albert: «La Belgique peut battre n’importe quelle équipe au monde sur un match»

  3. ©News

    Les bulletins des Diables rouges face à Chypre: De Bruyne homme du match, Carrasco dans tous les bons coups

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite