Accueil Société Régions Bruxelles

Le MR veut redessiner les frontières communales de Bruxelles

Deux députés MR, Gautier Calomne et Boris Dilliès, dénoncent l’incohérence historique dans le tracé des frontières communales bruxelloises et suggèrent de réfléchir à des améliorations, pour une meilleure gouvernance de la capitale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Et si on modifiait les frontières communales à Bruxelles ? C’est le débat que deux jeunes députés MR, Gautier Calomne et Boris Dilliès (le premier siège au parlement fédéral, le second au bruxellois), veulent ouvrir, « sans exclusives ni tabous ». Dans une carte blanche adressée au Soir, les deux hommes dénoncent la structure pour le moins alambiquée et compliquée de la Région bruxelloise. Dix-neuf communes et CPAS, six zones de police, quatre exécutifs et autant d’assemblées parlementaires : la capitale souffre, à leurs yeux, de l’image d’un vrai « mécano institutionnel illisible et peu performant ».

Au point que certains, singulièrement du côté flamand, ne manquent jamais une occasion de plaider pour une fusion des communes. Les élus libéraux ne veulent pas en arriver là, mais dénoncent aujourd’hui les difficultés qui découlent de l’incohérence historique dans le tracé des frontières communales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par William JONES, vendredi 12 février 2016, 14:59

    A l'ouest, l'avenue Molière continue sur Forest.. Dans le même coin, l'avenue Albert commence sur Saint-Gilles, continue sur Forest et se termine sur Uccle ; l'avenue Brugmann commence sur Saint-Gilles, continue sur Forest, puis parcourt un bout d'Ixelles pour enfin continuer sur Uccle. On pourrait ainsi recenser des dizaines de cas de voirie "bi-, tri ou quadri-communales" !

  • Posté par Marc Didier, vendredi 12 février 2016, 14:47

    Le MR continue sa course à la poursuite de la Nva : maintenant, c'est un parti francophone qui réclame la réorganisation de la région. un alignement idéologique incroyable. Parce que ces petites incongruités ne dérangent personne. A part eux. On remarque que les exemples sont d'ailleurs ceux qui arrangeraient très bien leurs deux communes Uccle et Ixelles. Et parallèlement, elle aurait le MRite de démonter la commune de Bruxelles qui court d'un bout à l'autre de la région.

  • Posté par GEORGES THIBERT, vendredi 12 février 2016, 13:14

    Est-ce que il n'y a pas d autres urgences ?

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs