Accueil Société

Grippe: des vaccins mal choisis?

Une souche présente en Belgique manque dans les vaccins « traditionnels », alors qu’un quadrivalent était disponible. Le CSS est mis en cause. Ses scientifiques répliquent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Encore raté ? Mercredi, le jour même où l’épidémie de grippe est annoncée en Belgique, le virologue Marc Van Ranst alerte l’opinion en affirmant qu’un Belge vacciné sur deux serait mal protégé, à cause de l’absence d’une des souches de la grippe B dans un vaccin sur deux. Le spécialiste, qui fut le commissaire intergouvernemental « grippe » à l’époque de la grippe pandémique, met en cause le Conseil supérieur de la santé, groupe de scientifiques qui conseillent les pouvoirs publics, qui n’aurait pas recommandé prioritairement le vaccin quadrivalent apparu sur le marché cette année : « Le Conseil supérieur de la Santé a refusé d’opter pour ce vaccin innovant de peur d’avantager GSK, son unique producteur ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs