Bashir Abdi sur son record de Belgique du marathon: «Fantastique, mais je peux aller plus vite»

©Belga
©Belga

Bashir Abdi a trouvé « fantastique » son record de Belgique battu au marathon de Chicago avec à la clé une 5e place en 2h06 : 14, mais le vice-champion d’Europe du 10.000 m estime pouvoir « aller plus vite », a-t-il déclaré en conférence de presse vendredi dans son club à Gand.

Bashir Abdi s’était approprié le record de Belgique du marathon à Londres le 28 avril (2h07 : 03.). À Chicago dimanche, il a pulvérisé sa meilleure marque de 49 secondes. « C’était fantastique, mais en même temps, je sais que j’ai fait des erreurs. Il y a place pour faire mieux. Entre le 25e et le 30e kilomètre, j’étais trop lent et j’ai perdu pas mal de secondes. Je peux aller plus vite ». Durant cette phase, Abdi est resté avec son partenaire d’entraînement, Mo Farah, pas au mieux. Le Britannique a terminé 8e.

Après avoir fait l’impasse sur les Mondiaux de Doha et ses conditions extrêmes, Bashir Abdi pense aux JO de Tokyo. « J’espère pouvoir faire une aussi bonne préparation que pour Chicago. Alors quelque chose de bien serait possible. Avec une préparation qui a commencé assez tôt puis de notre camp de base en Éthiopie à Flagstaff en Arizona, ce fut super. »

Bashir Abdi veut pouvoir s’entraîner aussi au fil de courses de plus courtes distances. « Pour travailler ma vitesse », a confié encore Bashir Abdi. « Il y aura certainement quelques cross et un demi-marathon à mon programme, mais je ne sais pas encore lequel. Il faut encore se mettre à table avec mon coach. »

« Mo Farah n’a rien à voir avec l’affaire Salazar »

Le marathonien belge est revenu aussi sur la polémique autour du coach de Mo Farah, Alberto Salazar pour pratiques dopantes et sur les « super chaussures » dévoilées par Nike, qu’il porte à son tour.

Selon des études scientifiques, ces chaussures octroieraient un avantage d’un demi à deux pourcents. Ce qui est énorme sur le plan sportif. Bashir Abdi a battu son record à Chicago avec les « Next % » de Nike. « Je ne pense pas que l’on doive contrecarrer ou interdire les développements technologiques », a estimé Bashir Abdi. « Beaucoup d’autres marques utilisent aussi du carbone pour les mettre dans les semelles de leurs chaussures. Ils sont peut-être moins avancés, mais je trouve que Nike ne devrait pas être pointé du doigt pour ça. Et pour courir un bon marathon, il faut être affûté. C’est ta condition qui te donne les chronos, les chaussures ne sont là que pour aider. »

Bashir Abid et Mo Farah sont compagnons d’entraînements et le Britannique a été indirectement sous le feu des projecteurs à l’annonce de la suspension pour quatre ans de son entraîneur américain Alberto Salazar pour pratiques dopantes. « C’est bien que Salazar soit sanctionné s’il a enfreint des règles », a estimé Bashir Abdi. « Mais quand on voit ce qu’il y a dans l’enquête, il s’agit d’infractions d’athlètes américains. Mo Farah n’a rien à voir avec ça. Il a été injustement épinglé par la presse britannique », a ajouté Bashir Abdi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les implications de l’affaire Nethys sur les pratiques politiques resteront selon les historiens.

    L’affaire Nethys va-t-elle intégrer les livres d’histoire?

  2. Pour les étudiants, la réussite partielle est progressivement entrée dans les mœurs.

    Universités: le taux de réussite est en baisse structurelle

  3. d-20160728-G95KNK 2018-05-02 10:05:11

    Les avortements jusqu’à 18 semaines reposent la question de la formation

La chronique
  • Des tweets prolétariens

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite