Brexit: supplément spécial dans «Le Soir» ce samedi

Brexit: supplément spécial dans «Le Soir» ce samedi
Henry Nicholls/Reuters

L’Europe entière est pendue aux lèvres du Parlement britannique ce samedi. Dans un supplément spécial ce samedi, Le Soir et ses partenaires du réseau LéNA décortiquent les derniers soubresauts de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Et envisagent également l’avenir d’un pays profondément bouleversé.

Même la monarchie britannique frémit, comme l’écrit le correspondant du Figaro. La reine n’apprécie guère d’être placée dans des situations inconfortables, alors que la force de cette institution tient dans la non-intervention politique. L’équipe du Premier ministre britannique Boris Johnson, elle, pose les premiers jalons de la vie après-Brexit. Economiquement, de nouvelles tensions avec les pays européens ne sont pas exclues, souligne le quotidien allemand Die Welt.

Car, une fois les contraintes du marché unique levées, Londres n’entend pas être un concurrent passif face aux 27. Le député conservateur Jacob Rees-Mogg déclarait récemment : « Depuis 1973, le navire de notre Etat est au mouillage ; désormais, il pourra larguer les amarres au lieu de rester confiné dans la sphère de l’Europe. » L’intellectuel britannique David Goodhart abonde dans un entretien avec Le Figaro  : « Après le Brexit, le Royaume-Uni ne coulera pas en mer. »

Retrouvez notre supplément spécial LéNA ce samedi avec votre journal «Le Soir» et plongez dans le meilleur du journalisme européen. Pour recevoir le journal chaque week-end chez vous, profitez de notre offre spéciale dès maintenant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Kellyanne et George Conway.

    Par Daniel Friedrich Strum (Die Welt)

    Lena

    Le couple politique le plus bizarre des Etats-Unis

  • Capture d’écran 2019-04-12 à 12.48.05

    Par Silvia Bizio (La Repubblica)

    Lena

    Daisy Ridley: «Il vaut toujours la peine de se battre pour ce qu’on pense être juste»

  • Le mémorial à Goo Hara.

    Par Léa Dubois et Théo Rampazzo (Le Figaro)

    Lena

    Drogue, viols et décès en série: rien ne va plus au royaume de la K-Pop

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Greenpeace a mené une action spectaculaire à l’ouverture du sommet européen, jeudi matin
: ses militants ont pris d’assaut la façade du bâtiment, déployant de grandes banderoles qui donnaient l’impression que le bâtiment était en feu. Des feux de détresse ont également été allumés en divers endroits pour faire de la fumée.

    Sommet européen: alerte orange sur l’ambition «neutralité carbone» en 2050

  2. Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

    Les marchés du carbone empoisonnent la COP25 Madrid

  3. ©News

    Europa League: éliminé, le Standard peut nourrir des regrets

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite