Accueil Belgique Politique

Nethys: Moreau et les siens ont déjà touché le pactole

Si le nouveau CA a supprimé leurs indemnités de licenciement, c’est parce qu’ils en ont déjà reçu d’autres...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le nouveau conseil d’administration de Nethys a fait sa première annonce officielle. Et il a frappé un grand coup. Le trio Jean-Pierre Hansen, Laurent Levaux, Bernard Thiry annonce avoir décidé « de rompre avec effet immédiat et sans indemnité les contrats de madame Bénédicte Bayer et de messieurs Stéphane Moreau et Pol Heyse », trois ex-dirigeants de Nethys.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Guillaume bogaerts, dimanche 20 octobre 2019, 11:53

    Le ministre doit aller plus loin et exiger le remboursement de cette spoliation. Le peuple en marre de ces voleurs couverts par les politiciens et de ce cinéma ....des actes et surtout toute la vérité

  • Posté par Soy Zen, samedi 19 octobre 2019, 23:03

    Quand on voit ce qui est mis à la tête des operations maintenant , forme sur le fond , on se demande si ce n'était pas finalement mieux avant.

  • Posté par Raurif Michel, samedi 19 octobre 2019, 18:03

    Les loups ne se mangent entre eux.! Mais, ils se partagent le gâteau !!!

  • Posté par Delpierre Bernard, samedi 19 octobre 2019, 18:03

    On a vraiment l'impression que tout est fait pour donner l'illusion au citoyen que l'argent des prébendiers sera récupéré tout en leur laissant une longueur d'avance pour leur permettre de s'en mettre plein les poches avant qu'on siffle la fin de la récréation... Ainsi, ils n'auront perdu qu'une petite partie et les politiciens pourront affirmer leur détermination , même si elle est tardive et entachée d'erreurs juridiques car le licenciement sans indemnités suppose une faute grave et le respect de délais précis pour la dénoncer. Mais peut-être que par bonté d'âme et pour sauver l'image de complices politiciens, Moreau et cie accepteront ce marchandage duquel en finalité ils sauveront l'essentiel et rebondiront de plus belle.

  • Posté par Delpierre Bernard, samedi 19 octobre 2019, 18:02

    On a vraiment l'impression que tout est fait pour donner l'illusion au citoyen que l'argent des prébendiers sera récupéré tout en leur laissant une longueur d'avance pour leur permettre de s'en mettre plein les poches avant qu'on siffle la fin de la récréation... Ainsi, ils n'auront perdu qu'une petite partie et les politiciens pourront affirmer leur détermination , même si elle est tardive et entachée d'erreurs juridiques car le licenciement sans indemnités suppose une faute grave et le respect de délais précis pour la dénoncer. Mais peut-être que par bonté d'âme et pour sauver l'image de complices politiciens, Moreau et cie accepteront ce marchandage duquel en finalité ils sauveront l'essentiel et rebondiront de plus belle.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs