Canada: Greta Thunberg manifeste dans l’Alberta

Canada: Greta Thunberg manifeste dans l’Alberta
Reuters

Des milliers de personnes, selon les organisateurs, se sont rassemblées vendredi pour le climat à Edmonton, dans la province pétrolière canadienne de l’Alberta, autour de la jeune militante suédoise Greta Thunberg, dont la présence a fait grincer des dents chez les militants pro-hydrocarbures. Nous manifestons « parce que notre avenir est en jeu. Dans cette crise, nous ne serons pas des spectateurs. Nous voulons que les personnes au pouvoir s’unissent derrière la science », a dit l’adolescente à la foule sous les applaudissements et les « amen », selon des images retransmises en direct par les organisateurs.

Mais si de nombreux manifestants ont crié leur soutien à l’égérie de la lutte contre l’inaction politique face au réchauffement climatique, des klaxons se sont aussi fait entendre en marge du rassemblement : ceux de contre-manifestants venus dans leurs camions défendre les énergies fossiles. « L’environnement est important pour nous, bien sûr qu’il l’est. Ce qu’ils doivent comprendre, c’est que nous souffrons et que nous avons aussi besoin de prêter attention aux emplois dans l’Alberta », avait lancé l’un d’eux avant le départ des véhicules.

« Les Canadiens sont des gens pragmatiques »

Jason Kenney, le Premier ministre de la province --dont les sables bitumineux contiennent la troisième réserve d’or noir de la planète-- avait aussi un message à adresser aux partisans de Greta Thunberg. « Les Canadiens sont des gens pragmatiques. Ils aiment les solutions réalistes. Appeler à la fin de l’économie industrielle moderne, appeler à priver des millions de personnes de leurs emplois (…), ce n’est pas une solution réaliste », a-t-il déclaré, en assurant que le secteur privé prenait « des risques » et investissait « beaucoup d’argent » pour réduire les gaz à effet de serre et les émissions carbone.

Greta Thunberg avait pris part fin septembre à Montréal à une manifestation géante rassemblant près d’un demi-million de personnes selon les organisateurs. Du jamais vu au Québec et l’une des plus grosses manifestations jamais organisées au Canada, à laquelle le Premier ministre libéral sortant Justin Trudeau avait aussi participé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Fernand Keuleneer a été contraint de se retirer du procès. © Belga.

    Euthanasie de Tine: l’avocat de l’Eglise exclu du procès

  2. Après le Brexit, le centre géographique de l’Union européenne changera à nouveau de place et se situera à Gadheim, près de Wuerzburg, en Allemagne.

    Le Brexit aura bien lieu

  3. Georges-Louis Bouchez au magazine «
Wilfried
»
: «
Je suis pour un Etat unitaire. Si ça ne tenait qu’à moi – mais je ne suis pas tout seul – on remettrait tout à un niveau central.
»

    Georges-Louis Bouchez l’unitariste: entre faux pas et cri du cœur

La chronique
  • Impeachment: ce que nous dit le «Monicagate»

    En migrant de l’aile sud à l’aile nord du Capitole, c’est-à-dire de la Chambre des représentants au Sénat, la procédure d’impeachment dont Donald Trump est l’objet est entrée dans le vif du sujet. Plus personne ne l’ignore, ce sont en effet les sénateurs américains qui, in fine, auront à statuer sur le sort du 45e président des États-Unis.

    Même si son issue ne fait guère de doute – en dehors de toute considération sur les charges qui pèsent contre l’accusé : simple rapport de forces politique – ce procès n’en est pas moins un événement. Ce n’est pas chaque année, en effet, qu’un Commander-in-Chief joue ainsi sa tête. Ça n’est même arrivé qu’à deux reprises dans l’histoire.

    La première, c’était en 1868 ; mis en accusation (en gros) pour abus de pouvoir, le président Andrew Johnson fut acquitté à une voix près.

    La seconde, en 1998-1999, lorsque Bill Clinton fut accusé de parjure et d’obstruction à la justice, après s’être empêtré dans ses mensonges lors de la scabreuse affaire Monica Lewinsky...

    Lire la suite