Serie A: la Juventus et Ronaldo enchaînent avec une victoire contre Bologne (vidéos)

©AFP
©AFP

Cristiano Ronaldo marque et la Juventus gagne : la Serie A a connu une soirée sans surprise samedi avec la victoire du club turinois contre Bologne (2-1) lors de la 8e journée, qui confirme le statut de leaders du Portugais et des siens.

Les Turinois n’ont toutefois pas eu la partie facile et les deux dernières minutes ont été brûlantes pour eux, avec une main suspecte de De Ligt dans sa surface et une double action à la dernière seconde, sur laquelle la Juve a été sauvée par la transversale puis par Gianluigi Buffon, bientôt 42 ans, auteur d’un arrêt de jeune homme devant Federico Santander.

Mais les bianconeri ont également eu de longues périodes de nette domination et leur succès, le septième en huit matches de championnat cette saison, est mérité.

Il est venu de deux hommes forts du début de saison turinois : Cristiano Ronaldo et Miralem Pjanic. Le Portugais, qui avait reçu avant le coup d’envoi un maillot floqué du N.700 comme son nombre de buts inscrits en carrière, a ajouté le 701e à sa collection avec une frappe sèche du droit à la 19e minute (vidéo).

Bologne, alors pourtant asphyxiée par le rythme des Turinois, a trouvé le moyen d’égaliser rapidement sur une belle volée du défenseur Danilo (26e, vidéo). Mais à la 54e minute, Pjanic a redonné l’avantage à la Juve avec un tir du droit au bout d’une action confuse (vidéo).

Avec cette victoire, la Juventus, avec laquelle Rabiot était pour une fois titulaire à la place de Matuidi, prend provisoirement quatre longueurs d’avance en tête sur l’Inter Milan, qui ne jouera que dimanche sur le terrain de Sassuolo.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10838727-107

    La Une choquante du Corriere dello Sport sur Lukaku: gratuit et attiseur de haine

  2. B9721767720Z.1_20191130001105_000+G4NF11L67.2-0

    Philippe Close sur le chaos à Bruxelles: «Du monde dans le centre-ville? Une bonne nouvelle!»

  3. Image=d-20191022-3WTRV1_high

    Dossier «de la pergola»: le parquet renonce à poursuivre Stéphane Moreau et Bernard Thiry

La chronique
  • L’éclipse du soft power américain

    Samedi dernier, le New York Times a répondu sèchement au gouvernement chinois, qui avait traité de fake news les informations que le journal avait publiées sur la persécution des minorités musulmanes dans le Xinjiang, alors que ces révélations, accablantes, étaient fondées sur des documents internes du régime. Habituellement très pondéré, l’éditorialiste n’a pas hésité à faire le parallèle avec l’époque nazie, « lorsque Hitler parlait de la Lügenpresse, la presse menteuse, pour discréditer le journalisme indépendant ».

    Sa cible réelle, toutefois, était Donald Trump, accusé d’user et d’abuser de l’expression fake news pour vilipender les médias qui le dérangent, au risque de servir d’alibi aux régimes autoritaires qui verrouillent l’information. « Quand un président américain attaque la presse indépendante, les despotes s’empressent de l’imiter », notait le journal, en évoquant une kyrielle de pays, de la Russie au Burundi, qui ont trouvé dans le spectre des fake news une justification très commode de leurs attaques contre les médias...

    Lire la suite

  • La participation au secours de la démocratie

    La démocratie n’est plus une évidence. Accablée de toutes les impuissances du monde, elle ne s’impose plus comme un système légitime et efficace. Boucs émissaires : les élus, en lesquels les électeurs ont de moins en moins confiance. C’est donc la démocratie représentative qui semble en crise. Et la démocratie participative qui semble l’issue.

    Réconciliera-t-on le citoyen avec la politique en l’y intégrant ? C’est le pari de celles et ceux qui multiplient les initiatives de participation...

    Lire la suite