Cessez-le-feu en Syrie: la Turquie confirme le retrait de combattants kurdes d’une ville frontalière

En échange de ce retrait, la Turquie a promis l’arrêt de l’offensive, qui a été suspendue temporairement.
En échange de ce retrait, la Turquie a promis l’arrêt de l’offensive, qui a été suspendue temporairement.

La Turquie a annoncé dimanche que des combattants kurdes se retiraient de la ville syrienne frontalière de Ras al-Aïn en vertu d’un accord de trêve négocié par les Etats-Unis.

Cessez-le-feu en Syrie: «Dès que le délai expire, nous reprendrons là où nous nous étions arrêtés», affirme Erdogan

« Un convoi d’environ 55 véhicules est entré dans Ras al-Aïn et un convoi de 86 véhicules en est parti en direction de Tal Tamr », indique un communiqué du ministère turc de la Défense, qui a également diffusé des images de l’évacuation.

Annoncé jeudi, l’accord de trêve négocié par Washington implique un retrait des forces kurdes d’une région frontalière de la Turquie, en échange de l’arrêt de l’offensive turque lancée contre elles le 9 octobre.

Le retrait des soldats américains

Les forces américaines se sont retirées dimanche de leur plus grande base dans le nord de la Syrie, dans le cadre du retrait d’environ 1.000 soldats de cette région annoncé par Washington, selon un correspondant de l’AFP sur place et une ONG.

Plus de 70 véhicules blindés transportant du matériel militaire et escortés par des hélicoptères ont traversé la route internationale en passant par la ville de Tal Tamr, a constaté le correspondant de l’AFP.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), le convoi s’est retiré de la base de Sarrine, près de la ville de Kobané, et s’est dirigé vers la province de Hassaké plus à l’est.

Sur le même sujet
PolitiqueÉtats-Unis
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite