La CBAS impose une amende de 2.000 euros au Sporting d’Anderlecht pour des chants discriminatoires de ses supporters

photo news
photo news

«  Le chant ’Alle boeren zijn homo’ (’Tous les paysans sont homos’) est stigmatisant envers la communauté LGBT, c’est triste d’entendre ce genre de choses à notre époque », a déploré le directeur administratif de la CBAS Caroline Demuynck à Belga.

L’affaire remonte au 4 avril 2019 lors du duel entre Anderlecht et le Club Bruges au Parc Astrid dans le cadre des play-offs 1. Le délégué de la Pro League présent ce jour-là avait renseigné dans son rapport que plusieurs chants avaient été entonnés dont « Alle boeren zijn homo’s » avant et après le match ainsi qu’à la 3e et à la 56e minute. L’arbitre de la rencontre Bram Van Driessche et le portier brugeois Ethan Horvath avaient également été insultés.

En première instance, l’Union Belge avait infligé une amende de 4.000 euros au RSCA mais la Cour d’appel de la commission des litiges avait effacé cette sanction car « les termes de ’paysan’ et d’homosexuel’ étaient de simples noms d’un groupe de population spécifique, sans connotation discriminatoire ». Anderlecht avait néanmoins été condamné à payer 1.000 euros pour d’autres chants entendus ce jour-là.

Insatisfait, le parquet a fait appel devant la CBAS et celle-ci a rendu sa décision après les débats du 12 septembre dernier. Pour la CBAS, « la phrase ’tous les paysans sont homosexuels’ est évidemment incorrecte et prend un connotation négative dans le contexte d’un match de football. Les supporters impliqués emploient l’expression ’homo’ pour s’en prendre aux fans de l’autre équipe. Ce chant ne peut pas être interprété de manière neutre mais bien comme stigmatisant envers la communauté LGBT. Ces chants n’aident en aucun cas Anderlecht et ne peuvent donc être considérés comme des chants de soutien. »

L’amende initiale de 1.000 euros a donc été maintenue et une amende de 1.000 euros avec sursis y a été ajoutée. Anderlecht a de plus été obligé de s’acquitter de 1.500 euros de frais judiciaires.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-134610663-full

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Cette fois, Charleroi ne veut plus se louper

  • ©News

    Par Stéphane Vande Velde et Vincent Joséphy

    Anderlecht

    Van Crombrugge - Mignolet, choc à distance dans le Topper

  • ©News

    Par Young Kruyts

    Diables rouges

    Christian Kabasele au «Soir»: «J’ai toujours eu confiance en mes qualités»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite