Syrie: un combattant étranger et trois veuves de Daesh assignent l’Etat belge

Syrie: un combattant étranger et trois veuves de Daesh assignent l’Etat belge
AFP

Les avocats Abderrahim Lahlali et Mohamed Ozdemir assignent l’Etat belge à ramener en Belgique, ou dans un autre lieu sûr, un terroriste blessé, trois veuves du goupe terroriste Etat islmamique (EI) et leurs dix enfants, rapportent De Morgen et Het Laatste Nieuws lundi.

Lundi, les deux avocats entament les procédures et l’affaire devrait être traitée jeudi ou vendredi à Bruxelles. Leurs clients sont trois épouses de combattants islamistes (Nadia Baghouri, Jessie Van Eetvelde et Sabah Hammani), le terroriste Adel Mezroui et dix enfants, âgés entre 6 mois et 7 ans.

Les femmes et les enfants vivent actuellement dans le camps de réfugiés d’Al Hol, au nord-est de la Syrie. Adel Mezroui est blessé dans la prison kurde Al-Hasakah.

L’assignation comporte des rapports médicaux sur l’état de santé des enfants, qui pointent malnutrition et diarrhées chroniques. Le bras droit de l’un des enfants a été amputé.

Les avocats plaident pour que leurs clients soient transportés le plus rapidement possible dans un endroit sûr, soit en Belgique soit dans un pays voisin de la Syrie comme la Turquie, la Jordanie ou le Liban. Si l’Etat belge n’agit pas dans les 15 jours, les avocats réclament une astreinte de 7.500 euros par jour par personne, plafonnée à 1,5 million par demandeur.

Les avocats soutiennent que le gouvernement ignore les conseils du procureur fédéral Frédéric Van Leeuw et du directeur de l’Organe de Coordination et d’Analyse de la Menace (OCAM), Paul Van Tigchelt. «La semaine dernière, ils ont une fois de plus plaidé devant le Parlement pour que ces personnes soient ramenées ici et jugées».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20191023-3WUWKM_high

    Comment Nethys est devenue l’EuroMillions pour ses top managers

  2. Image=d-20170615-3F9AGQ_high

    Bruxelles: la Cour des comptes évalue le déficit à 541 millions pour 2020

  3. belgaimage-157096244-full

    Le bout du tunnel approche pour la Commission von der Leyen

La chronique
  • Etats-Unis: quand le dissident torpille le président…

    Qui affrontera Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine de novembre 2020 ? Joe Biden et Elizabeth Warren se tirent la bourre depuis des mois. À moins que Michael Bloomberg ne vienne rebattre les cartes ?… Réponse le 16 juillet prochain, au terme de la convention démocrate de Milwaukee.

    Répéter cette question à l’envi laisse à penser que Donald Trump, en primus inter pares, sera d’office le candidat du Parti républicain… Si telle est l’hypothèse la plus plausible, gardons tout de même à l’esprit que ce n’est pas la seule.

    Ainsi, dimanche dernier, sur CNN, le sénateur sortant de l’Arizona, Jeff Flake, un des principaux détracteurs de l’actuel président au sein du Parti républicain, a lancé un appel pour que quelqu’un se présente, en interne, contre Trump. Ceci afin de « rappeler aux républicains ce que cela signifie vraiment d’être conservateur, et aussi d’être correct ».

    Flake pourrait-il être celui-là ? « Je ne pense pas, il y a de meilleurs candidats...

    Lire la suite

  • Le pactole des dirigeants de Nethys: dis, c’est comment 18,6 millions?

    Depuis la révélation des montants touchés par les dirigeants de Nethys, beaucoup ont tenté de se figurer ce que représentait ce chiffre stratosphérique. Deux millions, cinq millions on voyait encore à peu près, mais 11,6 millions pour un seul homme et 18,6 pour quatre, pour le coup on avait du mal.

    Sur les réseaux sociaux, chacun y est allé de son essai de mise en perspective. Pour Cédric Halin, le bourgmestre d’Olne...

    Lire la suite