Accueil Culture

Lara Barsacq: à la mémoire d’Ida

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Dans sa création précédente, Lost in Ballets russes, la danseuse, comédienne et chorégraphe Lara Barsacq évoquait sa passion pour la légendaire compagnie de Serge Diaghilev. Elle poursuit aujourd’hui en explorant plus particulièrement la personnalité d’Ida rubinstein, danseuse des Ballets et personnalité hors norme ayant marqué le début du XXe siècle.

Accompagnée de Marta Capaccioli et Elisa Yvelin, elle livre un spectacle qui rejoint les revendications d’art total d’Ida Rubinstein qui voulait mêler musique, chant, danse, théâtre… Il y a tout cela dans Ida don’t cry me love avec une bonne dose d’humour en plus.

Lara Barsacq et ses deux complices racontent Ida et leur propre parcours comme si elles se confiaient à quelques intimes. Elles construisent tout un décor de plus en plus élaboré, inventent des costumes, jouent avec tout un petit trésor qui sert notamment à les consoler de leurs plus douloureuses ruptures…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs