Extinction Rebellion: quatre dossiers disciplinaires ouverts à la police de Bruxelles

Il y a deux plaintes individuelles pour usage de spray lacrymogène, confirme le bourgmestre de Bruxelles.
Il y a deux plaintes individuelles pour usage de spray lacrymogène, confirme le bourgmestre de Bruxelles. - Belga

La séance du conseil communal de la Ville, ce lundi s’est ouverte par une interpellation citoyenne, à plusieurs voix, sur les violences policières. En cause, l’intervention de la police lors d’Extinction Rebellion, le 12 octobre dernier, mais aussi lors d’autres manifestations ou actions citoyennes. « La répression policière n’est pas une réponse, quelle solution nous proposez-vous ? N’attendez pas que des drames se multiplient. On a besoin de sécurité, pas de violence », a lancé l’un des interpellants.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous