Accueil Économie Entreprises

Enodia: Resa veut prendre le contrôle du fonds de pension Ogeo

Le distributeur liégeois de gaz et d’électricité veut affilier son personnel chez Ogeo en reprenant les obligations de sa maison mère, Enodia. L’enjeu du deal, ce sont les centaines de millions d’euros qui y sont mobilisables.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Le 1er juillet dernier, environ 700 employés statutaires ont quitté la feuille de paie de l’intercommunale liégeoise Enodia pour passer sous la bannière de Resa, sa filiale gestionnaire de réseau (GRD) de gaz et d’électricité, portant à plus de 900 le nombre de ses employés. Pour le personnel, il n’y a pas de grand bouleversement. Il portait déjà les couleurs de Resa, qui s’acquittait d’ailleurs de leur salaire, dans le cadre d’une convention avec sa maison mère.

Mais le changement sera cependant lourd de conséquences économiques. Car Resa doit à présent s’affilier à un fonds de pension. Dans un courrier envoyé au conseil d’administration d’Enodia et dont Le Soir a pu prendre connaissance, Resa propose d’affilier ses nouveaux statutaires auprès d’Ogeo, le fonds de pension créé par Nethys et dont Enodia, jusqu’ici, détenait la part du lion : environ 720 millions d’euros sur le 1,1 milliard que gère le fonds.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs